Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Revue de presse .... prenons tout notre temps

  • Quand j'écoute Macron, je me souviens du DG Canadien venu en France pour diriger notre entreprise … il sortait tout droit de la City Bank !

    Ah ça, sur les frais de banque il en connaissait un rayon … mais quand il s'agissait de prendre des décisions pour l'entreprise …. Ça devenait soudain de l'intuition au doigt mouillé … en 3 ans il a fait tomber la boîte.

    Je me souviens de la devise de sa famille (capitalistes canadiens de Toronto) :

    "give us the job we'll finish the tools"

    Qui pourrait se traduire par :

    "donnez-nous le boulot on va bousiller vos outils !"

     

    http://www.dailymotion.com/video/x3lhuot_macron-se-lache-a-l-etranger_news

    Lire la suite

  • Jean-Luc Porquet dans le Canard Enchaîné du 1er juillet 2015, consacre, en page 8, un articulet intitulé "Hep, taxi !"qui se conclut par une référence au grand maître maçonnique Attali …

    "Pour éviter que cela soit la jungle, il faudra une bonne régulation fondée sur une bonne éthique".

     

     

    Il  est sympa Jean-Luc Porquet et Attali aussi …. Mais ils ont la mémoire courte !

    Lire la suite

  • ... Je suis donc obligé de passer par les notes pour commenter ...


    L'Europe a tout compris et nous finirons par comprendre ....... mais ........


    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Il faut éliminer les pauvres !!!!!!!!, Indignez-vous ... BORDEL !!!, l'économie expliquée aux SDF, RMISTES et autres in, L'Europe nous tue à petit feu, L'islam est plus fort que toi !, la messe n'est pas toujours à l'heure, La philosophie est sous l'évier, la politique pour les paraplégiques sourds muets e, la presse nous presse le citron, la télé dans tous ses états !, le coran la torah ou la bible sans moi, Le Coran sera ton nouveau maître, les rabbins prennent des libertés avec la religion, maman les p'tits bateaux sur l'eau ... ou pas !, pauvre France, Politique, religion - cocaïne et p'tites pépées, Revue de presse .... prenons tout notre temps, Sans justice, pas d'injustice, Un bon Français se doit de coopérer avec la police, va te faire circoncire méchant arien païen, Voyage 0 commentaire
  • Mort De Rires. Le grand bal des faux culs qui a commencé au soir du carnage chez Charli-Hebdo va se développant de façon exponentielle … Récup et mauvaise foi se déchaînent … à poil la liberté !

     

    Première magistrale récup : #jesuisjuif

    Pas français, pas boukistanais, pas laïc, non … juif !

    Affirmer son appartenance à une communauté religieuse en public et arborer des signes religieux de façon ostentatoire est interdit pas la loi de 1905.

    La communauté juive de France, visée par les terroristes islamistes, a foncé tête baissée dans le piège (à moins qu’ils aient profité de l’aubaine pour récupérer) !

    Au lieu d’affirmer sa fierté d’être d’abord français, laïc et juif aussi, les juifs enfoncent le coin dans la brèche et fendent la cohérence nationale en se démarquant et en récupérant à son profit les exactions terroristes qui visent d’abord la France et les français, tous les français.

    Pas question de nier la tragédie de l’épicerie cacher et le caractère odieux et antisémite de la tuerie … mais n’était-ce pas la France qui était tuée à travers les pauvres gens morts dans ce carnage ?

    Mais nous savons que les juifs la joue perso !

    Hollande allant se recueillir à la synagogue … publiquement … avec la plus grande ostentation … moi, athée et laïque, je me sens mal.

    En quoi la synagogue est-elle symbole de la liberté d’expression ? C’est un symbole religieux.

    Le recueil dans la synagogue n’est pas critiquable en soi, mais il aurait dû être déconnecté de la marche pour la liberté d’expression.

    Hollande, président de tous les français se recueille dans un lieu de culte juif envoyant aux français un bon coup d’pied au cul et une grande claque dans la gueule ! Les victimes du carnage de Charlie-Hebdo étaient-elles toutes juives ?

    Il fallait se recueillir devant les lieux des drames.

    Devant l’épicerie fine et devant les locaux de Charlie-Hebdo avec TOUS les français, pas avec les juifs en huis clos dans une synagogue !

    Les juifs exigeant une protection de leurs biens et personnes aux frais de la nation au titre de leur religion … 10.000 militaires détachés à cette protection en plus des policiers déjà affectés à cette tâche … adieu loi de 1905 !

    Au lieu de faire bloc avec leur Nation et leurs concitoyens, les juifs se démarquent et récupèrent les meurtres à leur profit unique.

    C’est triste. C’est petit.

    Donc, moi qui ne suis que français et pas juif, je suis montré du doigt, stigmatisé pour n’avoir pas assez protégé les intérêts des juifs … iront-ils, comme ils en ont l’habitude, jusqu’à demander des indemnisations ? Je serais surpris qu’ils ne le fassent pas !

    Qu’ils continuent de se comporter comme ils l’ont toujours fait et ils continueront d’être rejetés par les autres.

     

     

     

    Deuxième effet de la récup : #jesuismusulman

    Ben …. Justement … pas une seule pancarte avec cette affirmation.

    Pourtant, les musulmans en ont pris plein la gueule avec ces carnages !

    Des terroristes assassins et barbares qui se prévalent de leur religion … ça ne doit pas les réjouir !

    Comment conserver la tête haute quand votre religion est détournée pour en faire une arme létale ?

    Une pancarte #jesuismusulman aurait été ressentie comme une solidarité avec les criminels !

    Les musulmans non pratiquant … ?

    Non, ça n’existe pas ! Musulman, c’est comme juif, c’est l’affirmation sans nuance de l’appartenance à une communauté religieuse.

    Les juifs sont pourtant soit français soit étrangers, les musulmans aussi.

    On ne dit pas catholique, chrétien, protestant, bouddhiste, animiste …. On dit FRANÇAIS ou israélien ou arabe ou Tunisien ou Marocain ou américain ….

    S’affirmer en tant que juif ou musulman, c’est se démarquer des français, des athées, des laïcs, et des autres ! C’est le communitarisme.

    Mais depuis l’antiquité, les juifs se disent juifs et les musulmans musulmans.

    Cela se justifie en Israël et dans les pays arabes, mais en France, en Europe ?

    Le communautarisme s’est encore renforcé en France, les musulmans se sont sentis coupables et le recueillement de Hollande l’a confirmé.

    Tiens, au fait, vous en avez vu, vous, des petites pancartes #jesuiseuropéen ?

     

     

    Troisième effet récup mauvaise foi : #Merciauxfascistesétrangersvenussoutenirlalibertédexpression

    Oui, vous ne rêvez pas, Gabon, Émirats Arabes, Hongrie, Turc, Ukraine, Russie … tous ces beaux pays où la liberté d’expression est la priorité !

    Bal de faux culs, récup !

     

     

     

    Quatrième effet récup et mauvaise foi : #Merciauxtroismillionsdefrançaisquiontréponduàmonappel !

    De partout fusent les récupérations des manifestations.

    Si j’ai bien compris, les trois ou quatre millions de français qui se sont déplacés pour piétiner les rues des grandes et petites villes avaient pour leitmotiv : « défense de la liberté d’expression ».

    Un journaliste, commentant la marche nous a dit :

    « Les français ont répondu par millions à l’appel du président de la République. »

    Les militants ou sympathisants du FN doivent être heureux de se voir récupérés par Hollande.

    Dès le dimanche matin, Cazeneuve pérorant dans le poste de télé nous prévenait :

    « Le gouvernement vous a compris, pour défendre et conserver la liberté d’expression, il faut contrôler les réseaux sociaux et censurer les messages de haines et les appels aux attentats. »

    Aux US, ils ont mis un joli nom à cette censure d’État : « patriot act ».

    Eh oui ! La liberté ça passe par le corsetage de la liberté.

    Bravo à daesh, à al quaïda, au yemen … vous avez fourni l’excuse que le gouvernement attendait pour légitimer la censure et pour fermer la gueule des récalcitrants, des opposants, des critiques, des alternatives ….

    Fini les attaques directes du pouvoir en place.

    Fini les révélations sur les exactions, les corruptions, les malversations et autres magouilles … tout cela pourra être étouffé par le pouvoir au nom de la défense des libertés … c’est du pain béni pour tous les fachos qui peuplent les partis politiques !

    Sarko, Bayrou, Borloo, Le Pen, Hollande, Cambadellis, Cahuzac, Ayrault, Valls, Taubira, Rachida Dati, Rama Yade, Le Guen, Guéant …. Etc …. Etc …. Tous, ils se frottent tous les mains, ils vont pouvoir récupérer leurs prérogatives et censures sur l’information et bloquer toutes les critiques d’où quelles viennent au nom de la liberté d’expression ….

     

    Les paris sont pris … et pourvu que je me goure !!!!!

     

    Et pour conclure, il y a tous les acteurs plus ou moins sérieux de la vie sociale qui s’attribuent la revendication de liberté d’expression.

    Moi aussi … mais moi, je suis sérieux !!!!

     

     


  • Ébola par ci, ébola par là …. Chasse aux chômeurs … prix nobel du grand foutage de gueule … Marine Le Pen à poil sans permis de conduire …

     

     

    L’actualité est toujours aussi truculente et ce n’est pas mon absence qui en est cause !

    Oui, j’ai des trucs persos à m’occuper prioritairement à l’écriture, à la sustentation de mon tamagoshi blog !

    Mais qu’importe ce que j’ai à dire, la vie continue son cours indolent parfois et brutal d’autres fois …

    Tiens, un exemple entre mille de la cruauté de la télé … Mireille Mathieu vient juste de chanter au journal télévisé et je pense que nombreuses et nombreux sont les téléspectatrices et teurs qui on perdu un, voire deux tympans !

    La haine est partout … Ségolène abandonne l’écotaxe sur le bord de la route en rase campagne, cet octroi des temps modernes que Serge Moati  confond avec la gabel … ce con !

    Duflot n’en peut mais mèèèèèhhhh. La pauvre n’a aucune idée de l’ampleur du désastre écologique qui frappe le reste du monde, elle base toutes ses activités sur la loi de l’emmerdement maximum qu’elle est capable de causer chez nous sans se soucier d’autre chose que de ses fantasmes verdâtres comme son vomis.

     Chasse aux chômeurs qui ne cherchent pas le travail qui n’existe pas … vous pourriez faire un effort pour faire semblant …

    Mais comme les chômeurs se montrent peu coopératifs, Valls et sa meute de hauts fonctionnaire va leur couper les vivres pour leur apprendre à vivre !

    Ah ! Vous refusez de chercher le Graal sous prétexte qu’il n’existe pas … eh bien nous, gouvernement tout ce qu’il y a de plus officiel de la France méconnaissable, nous allons vous siffler vos indemnités pour en faire de la CMU de l’AME et de l’ersatz d’écotaxe ! Gnia !

     

    Mais revenons à notre à propos … je veux parler de l’ébola qui a le mérite de tomber au bon moment pour transférer le stress du chômage vers un stress encore plus grand …. Celui de la mort !

    L’ébola tue ! L’ébola se cache … on l’a vu ici, il est passé par là, il repassera … ici et là … ne croyez pas, braves con-citoyens que vous êtes à l’abri … OH QUE NENNI … il n’y a que 12 lits pour toute la France … les premiers arrivés seront les premiers soignés … dépêchez-vous de l’attraper si vous ne voulez pas finir comme les 65 millions restants qui n’auront aucun lieu pour les accueillir, eux et leur putain d’ébola !

    Nous en sommes là, mes bien chères sœurs mes bien chers frères, cousines, cousins, tonton tontines et tata … pour calmer la colère et la fronde, rien de telle que la menace brandie à bout de bras d’un châtiment létal pour toutes celles et ceux qui n’acquiescent les conneries Hollandaises !

    Allez, les 2 ou 3% des bons français qui applaudissent encore les fariboles et autres calembredaines du président poil aux ch’veux seront épargnés … parce qu’ils le valent bien !

     

    Non mais … quand j’y repense …. Mireille Mathieu … quelle casserole !!!

     

    Et  que je me déhanche et que je hoche du bonnet (ou que j’opine), que je gronde, que je menace, que je cède du terrain pour mieux revenir, que j’emploie des locutions latines à tort et à travers (savez-vous que pour la ministre très échologique – égologique- Ségolène Impériale « sine die » ne veut pas dire « sans date » mais « abandonné » ? fou, non ? !), que j’ergote, que je trépigne … Valls nous sort le grand JE … et Hollande n’est pas trop fâché que les projecteurs lui fassent enfin un peu d’ombre …

    Alain Minc (qui n’est jamais très loin d’Attali … du moins dans la filouterie …) nous donne sa recette du bonheur (vous êtes priés de ne pas rire) … 1 point de TVA, augmentation des charges sociales salariales, baisses des retraites et augmentation significative de l’âge du départ en retraite … on se tient les côtes (de veau) !!!

    Moi, je peux faire mieux ! Baisse de 10 points de la TVA, licenciement de tous les cumulards et de tous les fonctionnaires bouffons, suppression des retraites aux sénateurs et parlementaires, arrêt immédiat du nucléaire et retour à l’électricité au pédalo, suppression des patrons et de leurs actionnaires, retour au 24h de travail par mois, élimination définitive de la pauvreté et obligation de joie et de bonheur pour tous !

    Merde, y’a pas que Minc et Attali qui ont le droit de dire n’importe quelle connerie.

     

     

    Allez, sur ce, je vous quitte, j’ai un ébola qui frappe à la porte pour me vendre des tapis perçants comme la voix nasillarde de Mimi Mathieu !!!

     

     

    France 60 millions d'habitants ... Chine + Inde 4 milliards ! L'écotaxe ...une larme dans les océans !

  • Retour vers le futur ... ou ... comment la haute finance place ses pions l'air de rien petit à petit ...

    Je reviens sur le passé qui explique un peu de notre avenir ...

     

    Le Traité Transtlantique (TAFTA) est une opération sournoise dont on ne connaît pas encore tous les aboutissements futurs mais qu'on réalise mieux en se tournant vers le passé !

     

     

    19/10/2010

    Braves gens, résignez-vous, les banques sont plus fortes que nous tous réunis … la preuve !

      

    Source : NetIris

    Adoption définitive du projet de loi de régulation bancaire et financière

     

    L'AMF disposera désormais d'un pouvoir de transaction. Toutefois, la procédure de transaction est exclue dans les cas les plus graves (tels que les abus de marché et la diffusion d'une fausse information lors d'une offre au public de titres financiers), et elle ne concerne pas les infrastructures de marché. Les décisions liées à la composition administrative peuvent être portées devant le juge judiciaire selon les voies de recours normales.

      

    Quand on vous le dit :

    Sans justice, pas d’injustice !

    Les banques échappent à la justice ordinaire et tout comme Chirac en son temps, peuvent faire négoce de leurs responsabilités payées par le  stupide contribuable.

     

    N.B. : avec le recul : 2014, on s’aperçoit que cette loi prépare le terrain du Traité Transatlantique (TAFTA) qui prévoit la possibilité d’échapper aux juridictions nationales pour les trusts. Voir également disposition sur les « trusts » : Objectif et intérêt de la fiducie 

     

    Au jour le jour, les manœuvres nous échappent mais dans le temps on finit par les comprendre.

     

     

    En passant et sans transition ... vous regardez les infos à la télé ?

    La famille Duraton passe de bonnes vacances en canoé cayak, mme Dugenou s'est fait une entorse à l'anus et le père Dupanloup va de la voile et de la vapeur ...  on croit rêver !

  • Vous connaissez l’histoire de la bergère qui criait « au loup » pour que l’europe passe aux mains des ricains ?

    Thomas Piketty : « Il faut donner un parlement à l'euro »

    NB : l’article incriminé (interview de Picketti) est à la fin de mon billet.

     

    Ouaip ben j'avais vu juste, Picketti est une vermine inféodé au grand satan ricain !

    Il prône une europe-ricaine toute puissante sachant que les politiciens ne comprennent strictement rien aux textes (en anglais avant signature) qu'on leur fout sous le nez en leur disant :

    "signe c'est pour ton bien"

    et ce, après qu'ils aient éclusés quelques verres de champ !

     

    Il est quand même vachement gonflé ce tocard !

    Il écrit :

    "C'est pour cela qu'il faut déléguer uniquement les sujets où la souveraineté nationale est devenue un mythe. Je prends l'exemple de l'impôt sur les sociétés. La souveraineté, ici, ça consiste à se faire avoir ! Les Etats sont dans une compétition qui profite aux multinationales qui paient des taux insignifiants moindres que les PME. Une absurdité économique. Même chose pour les paradis fiscaux."

    Il prend comme exemple le manque de contrôle imposé par le traité de Nice aux États pour prescrire l'abandon de la souveraineté fiscale des nations européennes ... fait-il semblant de croire que ça résoudra les paradis fiscaux et le dumping fiscal des autres parties du globe ?

    D'ailleurs, cela aurait pour effet de booster la fraude fiscale avec bien entendu la complicité des instances corrompues des fonctionnaires européens que personne ne contrôle et qui savent très bien tendre la main !

     

    Il n'y a pas 36 façons de régler la fraude fiscale des multinationales, les obliger à avoir un siège social dans chaque pays et balayer la consolidation globale qui permet de déclarer de fausses pertes qui pompent les bénéfices dans les pays à fort CA !

    Croyez-moi, je sais de quoi je parle, j’étais le spécialiste informatique de cette combine légale. J’ai travaillé à la consolidation de GE (General Electric – Buc France & Leeds UK), de COMDISCO (Chicago), de Jacobs Engineering (Pasadena) et quelques autres que j’oublie …

    C'est la grande spécialité d'Israël qui détourne des milliards à l'europe (et aux autres nations) en déclarant ses pertes comme autant de bénéfices au milieu d’une conso bidon qui fait évaporer l’argent avec la bénédiction des dirigeant ricains.

     

    Bien sûr que sans harmonisation juridique (social, fiscal, commercial, normes sanitaires … etc ….) il n’y aura jamais d’europe, est-il besoin de s’appeler Picketti pour découvrir ça comme si c’était la révélation du siècle ?

    Mais (et il le prouve), dans la mesure où les textes imposés par la commission européennes sont issus des lobbyistes salariés des groupes multinationaux qui dictent lesdits textes qui seront ensuite voter par le parlement … on comprend tout de suite qu’il n’y aura JAMAIS d’europe sociale, JAMAIS !

    Plus c’est la discorde et plus les multinationales peuvent jouer à cache-cache avec l’argent.

    Comment voulez-vous harmoniser la Hongrie avec le Portugal et la France avec la Slovéquie ou la Turquie ?

    On peut toujours faire semblant …. Ça n’ira jamais plus loin même s’ils mettent en place leur putain de TAFTA … ça fera une europe de pauvres, mais ça ne changera pas les peuples intrinsèquement.

    Un grec ne sera jamais un anglais ….

     

    L’europe est une baudruche, un leurre, un attrape couillons qui permet à des tas de salopards parfaitement pourris de s’en mettre plein les fouilles au détriment des citoyens.

     

     

     

     

     

     

     

     


     

    Thomas Piketty : « Il faut donner un parlement à l'euro »
    LE MONDE | 20.05.2014 à 11h42 • Mis à jour le 20.05.2014 à 15h32 |
    Propos recueillis par Claire Gatinois et Alain Salles

    Economiste, directeur d'études à l'EHESS, Thomas Piketty triomphe aux Etats-Unis avec la traduction anglaise de son livre Le Capital au XXIe siècle (Seuil, 2013), qui analyse la montée des inégalités. Signataire du « Manifeste pour une union politique de l'euro », il dénonce, dans un entretien au Monde, le vide démocratique de l'Europe et plaide pour la création d'un parlement de la zone euro.


    Vous aviez espéré voir en François Hollande un « Roosevelt européen ». Etes-vous déçu aujourd'hui ?

    Ma déception porte d'abord sur l'absence d'impulsion européenne, même si, sur le plan intérieur, il y a beaucoup à redire. La situation était compliquée : un nouveau traité [fixant la règle d’or obligeant les Etats à ramener le déficit structurel, hors effet de la conjoncture, vers 0,5 % du produit intérieur brut] avait été adopté six mois avant les élections, mais la façon dont M. Hollande a essayé de faire croire qu'il allait le renégocier, pour dire ensuite qu'il avait fait son travail et qu'il fallait attendre que ça passe… Je comprends le traumatisme du « non » au référendum de 2005, mais d'autres enjeux sont apparus depuis la crise financière.

    En 2005, nous étions encore dans l'ambiance intellectuelle de stagflation [inflation et stagnation économique] qui régnait au moment de la création de l'euro, après des années marquées par l'inflation et le chômage. On pensait qu'une banque centrale devait être la plus indépendante possible car on restait traumatisé par l'hyperinflation des années 1970 et 1980.

    L'Europe a appliqué cette logique au-delà de toute limite. C'est la thèse de Milton Friedman : tout ce dont on a besoin, c'est d'une bonne banque centrale. Pas d'Etat-providence. Pas d'impôt progressif. C'est une illusion ! Cela a volé en éclat avec la crise. Pendant longtemps, on a cru qu'un grand marché avec une concurrence libre et parfaite était suffisant pour fonder un projet politique ; on a ajouté l'euro, en redoutant l'inflation et en se méfiant des Etats. L'idée d'une monnaie sans Etat a germé à ce moment-là. C'est une folie.

    On ne peut pas faire fonctionner une monnaie unique comme ça. On a besoin d'un minimum d'union budgétaire et fiscale et pour cela d'un minimum d'union politique, démocratique.

    Comment la bâtir ?

    Cela exige non pas de faire le deuil de l'Europe à 28, mais d'accepter qu'il y ait, de façon plus ou moins durable, deux architectures politiques, démocratiques en Europe.

    Vous pensez à un noyau dur autour de la zone euro ?

    Absolument. Si on veut aller plus loin dans l'union politique, c'est nécessaire. Tous les pays voudront-ils d'une telle intégration ? Il faut avoir une approche ouverte, laisser le choix, sans laisser des pays bloquer le processus.

    Comment cela s'articulerait-il ?

    A côté du Parlement européen, on devrait avoir une chambre qui représenterait les Etats, avec des députés de leur Parlement national, à proportion de la population de chaque pays. Les députés nationaux ne pourraient plus se défausser sur des institutions européennes les obligeant, soi-disant, à faire des choses horribles qu'ils n'ont pas choisies.

    N'est-ce pas déjà le rôle du Conseil européen ?

    On vit dans l'illusion que le conseil des chefs d'Etat et ses déclinaisons représentent les Etats. C'est ce qui condamne l'Europe au choc des égoïsmes nationaux. Le summum de la folie, c'est cette séquence de conseils nocturnes où des ministres vous annoncent au petit matin qu'ils ont sauvé l'euro avant qu'on ne se rende compte, vingt-quatre heures plus tard, qu'ils ne savent pas ce qu'ils ont décidé ! La différence entre ces conseils et des débats parlementaires, c'est la différence entre l'Europe du congrès de Vienne [1814-1815] et celle du XXIe siècle. La démocratie, ça s'organise. On ne peut pas avoir une monnaie unique, c'est-à-dire perdre notre souveraineté monétaire et ne plus pouvoir dévaluer, et dire à ceux qui veulent que l'euro disparaisse : on a renoncé à tout ça, mais on ne peut rien changer…

    Ce second parlement ne conduirait-il pas aussi à un abandon de souveraineté ?

    C'est pour cela qu'il faut déléguer uniquement les sujets où la souveraineté nationale est devenue un mythe. Je prends l'exemple de l'impôt sur les sociétés. La souveraineté, ici, ça consiste à se faire avoir ! Les Etats sont dans une compétition qui profite aux multinationales qui paient des taux insignifiants moindres que les PME. Une absurdité économique. Même chose pour les paradis fiscaux.

    Il ne s'agit pas de tout mettre en commun. Le taux de TVA sur les coiffeurs n'aurait rien à y faire. Va-t-on traverser la frontière pour se faire couper les cheveux ? On a parfois l'impression que l'Europe se venge de son incapacité à être décisionnaire sur des sujets importants en étant bêtement intrusive sur d'autres, plus secondaires.

    Le vide démocratique, c'est le principal défaut de l'Europe ?

    Oui. Refuser de parler des institutions parce que c'est trop technique, c'est laisser libre court aux forces du marché, au capitalisme débridé.

    L'Europe peine à se sortir de la crise, c'est la faute de l'euro ?

    Quand on regarde le Royaume-Uni, les Etats-Unis et l'Europe, le verdict est terrible. On n'est pas plus endetté mais il y a une défiance. Tant qu'il y aura dix-huit dettes publiques que les gouvernements refuseront de mettre en commun, il y aura des tentatives de spéculer sur tel ou tel pays. Avec l'euro, on a remplacé la spéculation sur les taux de change par la spéculation sur les taux d'intérêt. C'est pire. Comment voulez-vous avoir un débat serein sur les réformes si un Etat ne sait pas si son budget sera chamboulé parce qu'il devra rembourser plus cher sa dette ? Cette architecture est bancale.

    Que peut-on faire ?

    Si on avait une seule dette publique, il serait plus simple pour la Banque centrale européenne [BCE] de stabiliser les taux d'intérêt. C'était une idée que des économistes conseillaient à Angela Merkel fin 2011. Cela ne vient donc pas d'un cénacle d'extrême gauche L'idée est de mettre en commun les dettes dépassant 60 % du PIB dans un fonds capable d'emprunter aux marchés. Les pays remboursent au prorata de ce qu'ils ont mis. L'objectif est de réduire ce fonds à zéro.

    En plus, on propose un volet politique : notre Parlement fixe le rythme de désendettement. C'est cohérent : on finance la dette et on détermine le déficit ensemble. Si des pays veulent aller au-delà, ils peuvent émettre de la dette sans garantie européenne, comme la Californie ou New York.

    Quel avantage aurait la France, qui paie déjà des faibles taux d'intérêt sur sa dette ?

    C'est de l'égoïsme à courte vue. La récession en zone euro nous coûte à tous.

    Les Etats sont-ils prêts à de telles réformes ?

    Le danger, c'est que l'Allemagne fasse des propositions. La réforme du traité de 2012 – imposée par Berlin – doit nous servir de leçon. C'est une mauvaise réforme. Vouloir attribuer des sanctions, des bonus, c'est le summum du fédéralisme technocratique. Je me méfie plus du souverainisme français que de l'égoïsme allemand, mais la France doit assumer des propositions pour démocratiser l'Europe.

    Si on ne fait rien ?

    L'exemple qui me hante, c'est la longue pénitence du Royaume-Uni. Après les guerres napoléoniennes, la dette dépasse 200 %, les Britanniques choisissent de s'en débarrasser par des excédents budgétaires et de l'austérité. Ça marche. Mais il faut un siècle…

    Quelle a été la grande erreur de ces cinq dernières années ?

    Il y a eu une longue séquence d'erreurs. La première est peut-être celle de la BCE, qui a décidé de ne plus prendre en pension les titres de la dette grecque si les agences de notation, qui étaient discréditées, les dégradaient. Elle a refusé de racheter des dettes grecques. On a aussi bricolé des institutions postdémocratiques, comme la « troïka ». Incompréhensible, inefficace.

    Que pensez-vous de la campagne européenne ?

    Je suis attristé par la morosité et la résignation en France. A droite comme à gauche, on refuse de parler des institutions alors qu'on a besoin de la démocratie pour reprendre le contrôle des forces du marché. On se couvre la tête de cendres en pensant à cette dette qu'on va laisser à nos enfants mais on laisse aussi une quantité de patrimoine immobilier, financier, inédit depuis la Belle Epoque. C'est plutôt une bonne nouvelle !

  • À quoi rêve l’europe ? Dans 3 jours, vous allez peut-être les réaliser en allant voter !

    D'après vous, qui rédige les textes qui vont régir l'europe de demain ?

     

    Ne restez pas aveugles, prenez le temps et la peine de lire ces documents (piqué sur le site www.notre-europe.eu ) :

     

    http://www.notre-europe.eu/media/tgae2013-synthese.pdf?pdf=ok

     

    Si vous doutiez encore que l’europe est l’europe des capitalistes et des multinationales, la lecture de ce document officiel de l’Union Européenne devrait vous ouvrir les yeux car il est dit clairement, en noir sur blanc :

    5. Faciliter les migrations légales

    Au-delà des difficultés à court terme que pose la flambée du chômage, la pénurie de main-d’œuvre liée au vieillissement de la population européenne appelle un débat de fond et des actions concrètes pour doter l’UE d’une politique migratoire globale. Les trois axes suivants devraient notamment être étudiés :

     

    6.  Dépasser les seuls enjeux sécuritaires pour adopter

    une vision globale de la politique migratoire qui

    tienne compte des autres objectifs de l’UE

     

    8.  S’engager dans une coopération active avec d’autres

    acteurs régionaux comme la Turquie et la Russie

     

     

     

     

    Dans le document suivant (uniquement disponible en anglais car les français sont décidément trop cons) on apprend que le fameux TAFTA ne concerne pas seulement les Etats-Unis mais également la Chine !!!

     

    http://www.notre-europe.eu/media/tgae2013.pdf?pdf=ok

     

    2. The promise of a Transatlantic Free Trade Area (TAFTA)

    This means that an agreement with the EU could be an opportunity for President Obama to kick-start his trade policy as debate in the US cools down, not only with the end of the electoral season  but also with China’s shrinking current account surplus and independent analysis of the undervaluation of the renminbi. The latter showed that the beast is not as ugly as it has often been portrayed. Political frictions will continue and Obama is not likely to be granted the fast-track Trade Promotion Authority from the Congress which Mr

    Romney would have won. However, the Republican-dominated House will be easier for Mr Obama to deal with given the suspicions on trade issues among the Democrats.

    In Europe, just as 2012 was a year of stabilisation, 2013 will be about an intensive search for new sources of growth. The potential deal with the US features highly on that list. There is no reason to doubt EU leaders’ commitment.

    Chancellor Merkel made it the cornerstone of her 2007 EU presidency.

     

    Autrement dit, les citoyens gênent les multinationales qui rêvent d’une planète sans frontières ni nationalités ni juridictions d’État !

     

    Un plan, une stratégie horriblement démoniaque en 3 volets :

     

    1 .  Les multinationales passent au dessus des juridictions locales (nationales) et créent des pôles de juridictions privées destinées à  obliger les Nations à se plier à leur volontés. Par exemple, la possibilité pour des sociétés américaines de forer partout en europe à la recherche de gaz de schistes. Ou encore, la possibilité de vendre des OGM … la liste est longue …

    Évidemment il est prévu que ce soit réciproque … vous avez le droit d’y croire !

     

    2 . Forcer les États à absorber un immense flux migratoires en facilitant la nationalisation des migrants et en refoulant les velléités sécuritaires des peuples. En quelques années, les identités nationales disparaîtront au profit d’une main d’œuvre plus jeune (c’est écrit noir 

    sur blanc) et nettement moins payée !

    A foreign ministers’ approach relying on an increased role of the European External Action Service (EEAS) in migration issues, would be commendable in order to broaden the debate to social, economic and environmental concerns.

    Un renforcement du Ministère européen des Affaires étrangères en s'appuyant sur un rôle accru du Service européen pour l'action extérieure (SEAE) dans les questions de migration, serait louable afin d'élargir le débat aux préoccupations sociales, économiques et environnementales.

     

    Désolé mais vous ne rêvez pas … nous sommes dans le réel : les politiques volontaristes d’immigration de masse seront réalisées par un service spécialisé de l’UE (SEAE)  !

    Les Nations seront priées d’accueillir les étrangers avec le sourire !

     

    3 . Une fois les Nations, les frontières, les identités détruites, il ne restera plus qu’une planète d’esclaves à la merci des toutes puissantes multinationales qui se serviront des peuples comme d’une vulgaire marchandises !

     

    C’est ni plus ni moins ce que dit GOOGLE quand il affirme que le droit à la vie privée est une anomalie !  sauf pour lui, ça va de soi !

     

     

     

    Dans cet autre document, vous pourrez constater que l'europe des américains s'apprête à passer au dessus des Nations et des juridictions locales :

    http://france.attac.org/IMG/pdf/ttipenergyrm_nonpaper.pdf

     

     

     

    Article N     Regulatory authorities

     

    1.

    The Parties shall endeavor that independent regulatory authorities are designated and empowered to regulate energy markets on their respective territory.

    These regulatory authorities shall be legally distinct and functionally independent from any other public authorities or operators.

     

     

    2.

    The decisions of and the procedures used by a regulatory authority shall be impartial with respect to all market operators.

     

    3.

    An operator affected by any decision of a regulatory authority shall have the right to appeal against that decision to an appeal body which is independent of the parties involved. Where the appeal body is not judicial in character, written reasons for its decision shall always be given and its decisions shall also be subject to review by an impartial and independent judicial authority.

    Decisions taken by appeal bodies shall be effectively enforced

    [to be checked against Chapter on

    Transparency]

     

     

    Article N    Les autorités de régulation

    1.
    Les Parties s'efforcent que les autorités de régulation indépendantes sont désignés et
    habilitées à réglementer les marchés de l'énergie sur leur territoire respectif.
    Ces autorités de réglementation sont juridiquement distinctes et fonctionnellement indépendante de toute autre autorité  publique ou les exploitants.


    2.
    Les décisions et les procédures utilisées par une autorité de régulation doivent être impartiales à l'égard de tous les opérateurs du marché.

    3.
    Un opérateur affecté par toute décision d'une autorité de réglementation doit avoir le droit de faire appel de cette décision devant une instance d'appel qui est indépendant des parties concernées. Lorsque l'organisme d'appel n'est pas de nature judiciaire, les motifs écrits de sa décision doivent toujours être donnés et les décisions doivent également être soumises à un examen par une autorité judiciaire impartiale et indépendante.
    Les décisions prises par les instances de recours doivent être effectivement appliquées
    [à vérifier contre le chapitre sur transparence]

     

    Ce qui, en termes simples signifie que les justices territoriales publiques sont évincées et rendues incompétentes pour gérer les litiges entre les gouvernements et les industriels et les industriels entre eux.

     

  • Revu de presse vite fait sur le poupouce !

     

    Alors, au menu, on a :

     

    La BAISSE des RETRAITES

    Et

    L’élection des conseillers communautaires.

     

     

    Vous, je ne sais pas ! Mais moi, je trouve le temps long ….  quand est-ce que tout ces zouaves vont dégager de l’horizon politique ?

    La fumée dégagée par les écoutes d’untel, de Machin, de Bidule, de Truc et leur cortège de Paul et Mike nous brouille la profondeur optique et nous rend le véritable paysage politique et social opaque.

    Qu’ils aillent tous se faire "empapa où t’es" et ferment leurs gueules une bonne fois pour toutes !

    Quand je pense que nous avons l’immense privilège d’avoir une ministre sociale géniale, qu’avons-nous besoin d’autre chose ?

    Vous vous rendez compte ? Marisol Touraine a fait passer une loi qui a pris pour doux nom :

    LOI n° 2014-40 du 20 janvier 2014 garantissant l'avenir et la justice du système de #retraites

    Bonne lecture !

     

    Si vous allez à l’art. 6 vous vous surprendrez à apprendre que Mayotte bénéficie de la revalorisation des retraites minimum dans la limite du plafond qu’aucun mayottais (même en maillot de bain) n’atteindra jamais !

    Voilà comment on passe notre argent de nos poches aux poches des immigrés clandestins à cent pour sang musulmans !

    D’autant que, non contents de geler les maigres retraites des vieillards cacochymes et souffreteux, voilà-t-y pas que le MEDEF et LES SYNDICATS signent la main dans la main à la demande du gouvernement l’imposition des majorations familiales. Ce qui signifie que les retraites évanescentes vont baisser pour cause de hausse des impôts !

    Merde ! ça mérite mieux qu’un silence respectueux, ça mérite des applaudissements, des hourras, des bravi et tutti quanti …. Les socialistes nous préparent un avenir radieux en ouvrant la voie pour les prochains gouvernements qui n’auront plus qu’à suivre connement ces avancées létales dans le sens de l’éradication de la vieillesse. Surtout si on considère la pub généreuse qui est faite à l’euthanasie avec le slogan éloquent : « le droit de mourir dignement » … bah voyons … comme si la mort pouvait être ‘indigne’ !

     

    Allez vous étonner, après ça, que d’aucuns ne votent pas socialiste !

     

    Bon ! si je vous emmerde, allez lire autre chose … je sais pas, moi, les articles innombrables et infinis sur les écoutes de bouches à oreilles via les portables mobiles et indiscrets !

     

    ………………………..

     

    Vous êtes encore là ! ?

    Boudiou ! Vous êtes des coriaces, vous n’avez pas peur de vous faire du mal ???

    Parce que tenez-vous bien, mais il y a encore des sujets graves dont personne ne parle de peur d’effaroucher les perdreaux enrubannés par la téloche !

     

    Vous croyez tout savoir sur les prochaines élections municipales !

    Vous êtes sûrs ?

    Savez-vous que vous allez voter pour le maire, ses conseillers et les conseillers communautaires ?

    Oui, le communautarisme nous gagne !

    Mais n’allez pas croire qu’il s’agisse d’élire les commissaires européens (qui sont cooptés par les lobbyistes bruxellois) … que nenni, non, il s’agit d’élire les dames et messieurs qui siègeront aux communautés de commune.

    Vous savez, ces trucs dispendieux qui coûtent les yeux de nos têtes et ne servent qu’à inventer de nouvelles taxes leur permettant de ripailler à nos frais !

    Non mais, franchement, vous avez déjà pris le temps d’admirer ces conseillers ?

    Vous avez vu leurs tronches de benêts, leurs tenues de bouseux, leurs faciès couperosés de débiles alcooliques ?

    Et c’est sur ces gens là qu’on compte pour améliorer la démocratie ?

    Putain ! c’est à dégobiller !

     

    Et pour finir, la bonne nouvelle de la prise en compte démocratique des bulletins blancs.

    Mais ATTENTION ! Nous parlons de bulletins « blancs » !

    Pas noirs, ni bleus, ni caca d’oie …. Ni raturés, ni bidouillés … c’est fini ce temps là, le temps joyeux des panachages et des messages subliminaux …. Désormais, vous devrez vous munir d’un bulletin blanc … IMMACULÉ … sinon … ben il sera nul et non comptabilisé.

    Comptabilisé dans quoi ?

    Bof !

    Dans le calcul des bulletins, mais pas des suffrages exprimés, faut pas rêver !

    Alors … à quoi ça sert ?

    Ben dame … à nous prendre pour des cons en nous faisant croire que c’est de la démocratie !

    Moi, je vais leur mettre « mort aux cons » sur mon bulletin !

    Ils le foutront à la poubelle c’est quand même mieux que de cautionner leur cinoche !

     

     

  • José Bové avachi dans le luxe et le lucre. Avec l’âge, même le lion le plus barbare finit par se laisser caresser dans le sens de l’argent facile.

     

     

    L’émission somnifère de Laurent Ruquier fait toujours autant d’effet !

    C’était hier soir 22 février 2014.

    J’arrive au moment précis où Zé Jo Bo Vin pose son fondement sur le petit fauteuil qui en a tant vu (des culs !)

    Celui-là est mou, mou, mou … à l’infini !

     

    Le grand pourfendeur des guerriers maïs, le défenseur de la graine saine et du bon sens paysan qui va toujours dans le sens qui l’arrange … l’homme qui a goûté le sel âcre des prisons surpeuplées, lui qui a osé défier l’autorité musclée … le voilà avachi dans le velours côtelé de Ruquier.

    L’Europe ?

    L’Europe, c’est super, c’est merveilleux, c’est extraordinaire, c’est comme un rêve enchanteur dont on ne souhaite pas se réveiller.

    L’Europe, c’est superbe, on discute avec des gens très intelligents, on les convainc, on se laisse convaincre, on échange des idées et à la fin on touche le gros lot.

    Parce que ce qu’il nous dit pas, le Bové, c’est le train de vie que l’Europe lui apporte avec son cortège de voyages à l’œil, d’hôtels 4 étoiles, de gentilles hôtesses dévouées (corps et) âmes, de restaurants gastronomiques,  de cadeaux luxueux …. Et de très généreuses prébendes sonores et trébuchantes exonérées, de surcroît, d’impôts sur le revenu. Et puis … plus tard … la retaite … je vous raconte pas !!!!!

    Alors, forcément, ce paysan au bon gros bon sens près de chez lui ne va pas cracher dans la soupe, ni dans le pain au maïs … qui le ferait ?

    Il est content le bovin avec tout ces privilèges liés à la fonction délicieuse de député européen. D’ailleurs il l’aime tant cette fonction qu’il se représente pour un nouveau mandat et n’exclut pas d’y finir ses jours dans la ouate douce et feutrée des palais dorés de Bruxelles.

     

    Caron et Polony ne mouftent pas, non, juste un petit commentaire pour dire combien ils sont heureux que Bové le soit !

    Pas de quoi crier « au loup !».

     

     

    Conclusion : il a dû casser sa pipe, on ne l’a pas vue de tout le temps qu’il est resté assis.

     

    Moi, bercé par tant de blabla soporifique, je m’empresse de rejoindre Morphée qui s’est installé confortablement sous la couette.