Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

à fond la nature - Page 2

  • Peu d’entre nous sont concernés par la législation maritime, mais pourtant on y trouve, là aussi, l’empreinte pesante et lourdingue de l’administration à la française qui, au lieu de conseiller et de recommander … IMPOSE.

     

     

    Ainsi, une nouvelle loi devra être respectée à compter du 1er avril 2015 (jour du poisson) pour tout navire de plaisance s’éloignant à plus 60 Milles des côtes :

    Ils devront disposer à bord d’une balise GPS directement connectée aux services de secours en mer (qui se trouvent à terre) fonctionnant sur pile (la pile coûte 2000€ et la balise 1500€.

     

    Dans le genre "je vous vends des trucs que si vous les avez pas vous n'êtes pas en règle avec l'administration pantouflarde parisienne qui ne met jamais les pieds sur un bateau", je propose :

    La combinaison de survie !

    Attention, c'est génial !

    Elle est chauffante réfrigérante (suivant le degré de l'eau).

    Totalement insubmersible même avec des creux de 20m.

    Elle dispose de tout le confort y compris une évacuation des eaux usées et d'une fosse sceptique répondant à la réglementation en vigueur ...)

    La combinaison dispose en outre d'un réfrigérateur plein à ras bord et d'une cuisinière à bois (très économique) qui vous permettra non seulement de réchauffer les restes mais aussi de mijoter de bons petits plats qui feront le régal de vos invités.

    La combinaison permet de tenir 3 mois en mer (1 an dans le port).

    La combinaison est équipée d'un gyrophare visible jusqu'à 60 milles (très pratique pour éviter les collisions avec les super tankers qui n'ont pas le temps de s'arrêter pour vous repêcher).

    Enfin, cette combinaison, grâce à ses filtres incorporés vous permet de recycler vos urines et grâce à ses hélices compatibles éoliennes génère suffisamment d'électricité pour éclairer la ville de New-York ... ou Chicago si vous n'aimez pas New-York.

     

    J'espère que le législateur, les affaires maritimes, les douanes, les pompiers, la snsm et le curé de Camaret comprendront tout l'intérêt que représente cette combinaison qui peut aussi bien servir aux marins d'eau douce qu'aux péqueux marinés au vieux rhum et qu'elle deviendra rapidement obligatoire pour la modique somme de 1875,62 € sans les piles.

     

    Nom de dieu de bordel de merde !

  • Ébola par ci, ébola par là …. Chasse aux chômeurs … prix nobel du grand foutage de gueule … Marine Le Pen à poil sans permis de conduire …

     

     

    L’actualité est toujours aussi truculente et ce n’est pas mon absence qui en est cause !

    Oui, j’ai des trucs persos à m’occuper prioritairement à l’écriture, à la sustentation de mon tamagoshi blog !

    Mais qu’importe ce que j’ai à dire, la vie continue son cours indolent parfois et brutal d’autres fois …

    Tiens, un exemple entre mille de la cruauté de la télé … Mireille Mathieu vient juste de chanter au journal télévisé et je pense que nombreuses et nombreux sont les téléspectatrices et teurs qui on perdu un, voire deux tympans !

    La haine est partout … Ségolène abandonne l’écotaxe sur le bord de la route en rase campagne, cet octroi des temps modernes que Serge Moati  confond avec la gabel … ce con !

    Duflot n’en peut mais mèèèèèhhhh. La pauvre n’a aucune idée de l’ampleur du désastre écologique qui frappe le reste du monde, elle base toutes ses activités sur la loi de l’emmerdement maximum qu’elle est capable de causer chez nous sans se soucier d’autre chose que de ses fantasmes verdâtres comme son vomis.

     Chasse aux chômeurs qui ne cherchent pas le travail qui n’existe pas … vous pourriez faire un effort pour faire semblant …

    Mais comme les chômeurs se montrent peu coopératifs, Valls et sa meute de hauts fonctionnaire va leur couper les vivres pour leur apprendre à vivre !

    Ah ! Vous refusez de chercher le Graal sous prétexte qu’il n’existe pas … eh bien nous, gouvernement tout ce qu’il y a de plus officiel de la France méconnaissable, nous allons vous siffler vos indemnités pour en faire de la CMU de l’AME et de l’ersatz d’écotaxe ! Gnia !

     

    Mais revenons à notre à propos … je veux parler de l’ébola qui a le mérite de tomber au bon moment pour transférer le stress du chômage vers un stress encore plus grand …. Celui de la mort !

    L’ébola tue ! L’ébola se cache … on l’a vu ici, il est passé par là, il repassera … ici et là … ne croyez pas, braves con-citoyens que vous êtes à l’abri … OH QUE NENNI … il n’y a que 12 lits pour toute la France … les premiers arrivés seront les premiers soignés … dépêchez-vous de l’attraper si vous ne voulez pas finir comme les 65 millions restants qui n’auront aucun lieu pour les accueillir, eux et leur putain d’ébola !

    Nous en sommes là, mes bien chères sœurs mes bien chers frères, cousines, cousins, tonton tontines et tata … pour calmer la colère et la fronde, rien de telle que la menace brandie à bout de bras d’un châtiment létal pour toutes celles et ceux qui n’acquiescent les conneries Hollandaises !

    Allez, les 2 ou 3% des bons français qui applaudissent encore les fariboles et autres calembredaines du président poil aux ch’veux seront épargnés … parce qu’ils le valent bien !

     

    Non mais … quand j’y repense …. Mireille Mathieu … quelle casserole !!!

     

    Et  que je me déhanche et que je hoche du bonnet (ou que j’opine), que je gronde, que je menace, que je cède du terrain pour mieux revenir, que j’emploie des locutions latines à tort et à travers (savez-vous que pour la ministre très échologique – égologique- Ségolène Impériale « sine die » ne veut pas dire « sans date » mais « abandonné » ? fou, non ? !), que j’ergote, que je trépigne … Valls nous sort le grand JE … et Hollande n’est pas trop fâché que les projecteurs lui fassent enfin un peu d’ombre …

    Alain Minc (qui n’est jamais très loin d’Attali … du moins dans la filouterie …) nous donne sa recette du bonheur (vous êtes priés de ne pas rire) … 1 point de TVA, augmentation des charges sociales salariales, baisses des retraites et augmentation significative de l’âge du départ en retraite … on se tient les côtes (de veau) !!!

    Moi, je peux faire mieux ! Baisse de 10 points de la TVA, licenciement de tous les cumulards et de tous les fonctionnaires bouffons, suppression des retraites aux sénateurs et parlementaires, arrêt immédiat du nucléaire et retour à l’électricité au pédalo, suppression des patrons et de leurs actionnaires, retour au 24h de travail par mois, élimination définitive de la pauvreté et obligation de joie et de bonheur pour tous !

    Merde, y’a pas que Minc et Attali qui ont le droit de dire n’importe quelle connerie.

     

     

    Allez, sur ce, je vous quitte, j’ai un ébola qui frappe à la porte pour me vendre des tapis perçants comme la voix nasillarde de Mimi Mathieu !!!

     

     

    France 60 millions d'habitants ... Chine + Inde 4 milliards ! L'écotaxe ...une larme dans les océans !

  • Le monde change, évolue, se diversifie, réinvente, réorganise, redistribue cartes et claques … BB à poil !

     

     Reçu ce jour dans ma boîte mail :

     

    Pour l'UFAL, la famille n’est pas un fait naturel, mais une construction sociale et symbolique. L’association Les Enfants d’Arc en Ciel défend et promeut la famille LGBTparentale.

     

    Pour l’UFAL et tous les crétins qui y contribuent, la famille naturelle n’a aucune raison d’être, c’est un artifice creux et vain, une lubie, une lanterne pour attirer les imbéciles qui s’imaginent que la chair de leur chair vaut mieux que celle de l’étranger qui rôde autour de la maison car il fait plus partie, lui, de la famille que le bébé qui vient de sortir tout chaud et visqueux du ventre de sa maman.

    Maman !

    Buerk quel vilain mot !

    Papa !

    Buuuueeerrrrkkkkk !

    Quel horrible cauchemar !

    «  Ni père ni mère » comme disent les libres penseurs qui s’apitoient sur le sort sordide des pauvres arabes qui pratiquent le ramadan et s’en trouvent affaibli au point de réclamer de nouveaux congés payés exclusifs pour les lécheurs de tapis.

     

    Ça ressemble à quoi une société qui se liquéfie dans des concepts vaseux comme la lise qui avale tout sans discrimination ni jugeote.

     

    Ma mère n’a guère plus d’importance que n’importe quelle bonne femme apte à la procréation, je suis issu du néant tout comme mes parents et en conséquence je ne leur dois rien ils ne me sont redevables de rien. Le rien retourne ainsi au néant de nos consciences amorphes qui acceptent tout sans jamais rechigner du moment que ça vient de ceux qui détiennent le pouvoir de décider de ce qui nous convient et de ce qui ne nous sied pas.

     

    L’UFAL est une association et à ce titre, elle perçoit d’importantes subventions publiques qui lui permettent de se payer des pubs propagandistes afin de développer ses thèses morbides.

    La famille n’est qu’une « construction sociale et symbolique », un peu comme une association.  Un assemblage hétéroclite de personnes sans relation biologique, juste des étrangers qui vivent sous un même toit, partagent les mêmes repas, les mêmes loisirs mais sans qu’il y ait de raisons particulières à cela en dehors de la symbolique.

    L’inceste n’est qu’une pure création morale qui tend à empêcher des individus sans relations d’avoir des rapports sexuels sans conséquences. Bien entendu, si ces copulations devaient déboucher sur une procréation non assistée médicalement (la nature est conne), il conviendrait, en raison des risques débiles congénitaux d’avorter le rejeton issu du néant sans qu’il y ait à y voir une quelconque allusion à la consanguinité hypothétiquement symbolique et sociale.

    La Grèce antique n’avait rien compris à l’humanité. Ces gens là vivaient repliés sur eux-mêmes, en famille tout comme les hommes du néant-derthale ou de croc-magnon … Heureusement les penseurs de l’UFAL (Union des Fadas Abracadabrantesques Libidineux) et de la LGBT (Ligue Glauque des Barjos Tripatouilleurs) ont réunis leurs génies afin que disparaissent à jamais les stupides constructions sociales et symboliques qui tendent à empêcher l’égalité de tous dans le droit d’acheter des mômes qui n’appartiennent à personne, ni avant ni après et qui doivent pouvoir se marchander librement aussi bien sur leboncoin que vivastreet et d’autres et faire l’objet de saines enchères et de trocs car voyez-vous, nous ne sommes que de la marchandise commune et vulgaire.

    Après tout, nous ne sommes qu’un assemblage de cellules, une construction biologique symbolique, ce sont les savants qui ont raison, nos sentiments, nos passions, nos attachements …. C’est rien, du vent, de la crotte de bique … la seule chose qui compte, ce sont les SYMBOLES chimiques qui décrivent mieux que tout ce que nous sommes : du h2o avec du carbone, un peu de sang et de sueur et une grosse dose de social symbolique !

    Ne sommes-nous pas, d’ailleurs, interchangeables ?

    C’est vrai, quoi, un poumon, c’est un poumon, un foie un foie et un cœur un organe qu’on peut donner et recevoir. Il faut y voir le signe intangible, indiscutable de notre universalité permutable. Certes, on n’a pas encore permuté les cerveaux … mais ce n’est qu’une question de temps … dans quelques années, un riche moche s’achètera le corps d’un pauvre beau et y transplantera son cerveau pour ne pas risquer d’adopter les symboliques des pauvres qui ne comprennent rien à la famille.

    La mort, c’est quoi ? juste une construction sociale et symbolique, en fait, nous ne mourons pas puisqu’il reste une trace de notre passage dans les registres civils de la mairie, un livre qui tient le compte des allers retours de nos vies imbéciles de crétins symboliques.

    Tout est symbole et ceux qui en doutent sont de dangereux impies qu’il convient d’excommunier au plus vite.

    C’est vrai que sorti de France, les registres civils …. C’est pas vraiment universel. Mais ce sont ces idiots d’étrangers qui se fourrent le doigt dans l’œilleton ! Ces imbéciles vivent en familles pour résister tant bien que plus mal aux infortunes de leurs vies symboliques. Voilà ce qui les empêche d’évoluer !!!

    Faire un gosse, ce n’est pas se créer des obligations ! Pas du tout, c’est juste un accident de parcours, un accroc au quotidien … il n’y a aucune raison de s’accrocher à ce bambin criard et affamé, d’autant qu’il y a tant de bons français qui n’attendent que ça de le récupérer pour le cocooner !

     

    Et puis, si un jour il y en a trop … on pourra toujours en faire du pâté pour nourrir les chien-chiens des bons français qui savent si bien se libérer des viles contraintes sociales et symboliques.

  • La vie de nos amies les bêtes enrichi notre conscience et notre intelligence. À poil à plumes et en écailles.

    J’aime bien les documentaires animaliers, ils sont toujours pleins d’enseignements.

    Tenez, les poissons chats, par exemple, ces hideux animaux qui vivent aux fonds des eaux opaques et se nourrissent de vermines, de cadavres en décomposition laissés par les crocodiles délicats qui ne consomment pas la chair trop putride.

    Ces poissons là vivent et se développent sans trop de désagréments tant que les eaux sont hautes à la saison des pluies.

    Ils parcourent les fonds, leur bouche suceuse fouissant la vase, les moustaches en bataille, tactiles et graciles, détectant à tâtons les mets qu’ils affectionnent.

    Ils grossissent, font de la graisse et fraient  puis pondent dans la vase qui bientôt redeviendra terre sèche et craquelée.  

    Les œufs résisteront jusqu’aux prochaines pluies.

    Mais en attendant, voilà nos poissons chats, poussés par la sécheresse et le tarissement, entassés pêle-mêle dans un trou d’eau qui s’évapore un peu plus chaque jour.

    Si on voulait faire un bon mot, on dirait qu’ils s’entassent comme des sardines.

    Mais pour eux ce n’est pas drôle.

    Frétillants comme des brèles pour se faire de la place ils deviennent des proies faciles pour tous les prédateurs qui s’en repaissent.

    Les crocodiles et les horribles  marabouts (d’ficelle) les dévorent sans cérémonies et quand ils sont repus et qu’il n’y a plus d’eau, les poissons desséchés forment une masse noire qui nourrira la terre en azote et minéraux.

    C’est pas marrant la vie du poisson chat.

    Être entassés, les uns par-dessus les autres, sans échappatoires, sans autre lieu où aller et se retrouver à la merci des prédateurs sans pitié, voilà la vie affreuse des poissons chats hideux.

     

    OOOOOOHHHH ne voyez là aucune métaphore illustrant un comportement quelconque humain … non, les hommes ne mangent pas de ce pain là ! Les hommes sont, certes cruels, mais jamais ils ne massacreraient leurs prochains entassés dans la nasse comme des sardines.

     

  • À quoi rêve l’europe ? Dans 3 jours, vous allez peut-être les réaliser en allant voter !

    D'après vous, qui rédige les textes qui vont régir l'europe de demain ?

     

    Ne restez pas aveugles, prenez le temps et la peine de lire ces documents (piqué sur le site www.notre-europe.eu ) :

     

    http://www.notre-europe.eu/media/tgae2013-synthese.pdf?pdf=ok

     

    Si vous doutiez encore que l’europe est l’europe des capitalistes et des multinationales, la lecture de ce document officiel de l’Union Européenne devrait vous ouvrir les yeux car il est dit clairement, en noir sur blanc :

    5. Faciliter les migrations légales

    Au-delà des difficultés à court terme que pose la flambée du chômage, la pénurie de main-d’œuvre liée au vieillissement de la population européenne appelle un débat de fond et des actions concrètes pour doter l’UE d’une politique migratoire globale. Les trois axes suivants devraient notamment être étudiés :

     

    6.  Dépasser les seuls enjeux sécuritaires pour adopter

    une vision globale de la politique migratoire qui

    tienne compte des autres objectifs de l’UE

     

    8.  S’engager dans une coopération active avec d’autres

    acteurs régionaux comme la Turquie et la Russie

     

     

     

     

    Dans le document suivant (uniquement disponible en anglais car les français sont décidément trop cons) on apprend que le fameux TAFTA ne concerne pas seulement les Etats-Unis mais également la Chine !!!

     

    http://www.notre-europe.eu/media/tgae2013.pdf?pdf=ok

     

    2. The promise of a Transatlantic Free Trade Area (TAFTA)

    This means that an agreement with the EU could be an opportunity for President Obama to kick-start his trade policy as debate in the US cools down, not only with the end of the electoral season  but also with China’s shrinking current account surplus and independent analysis of the undervaluation of the renminbi. The latter showed that the beast is not as ugly as it has often been portrayed. Political frictions will continue and Obama is not likely to be granted the fast-track Trade Promotion Authority from the Congress which Mr

    Romney would have won. However, the Republican-dominated House will be easier for Mr Obama to deal with given the suspicions on trade issues among the Democrats.

    In Europe, just as 2012 was a year of stabilisation, 2013 will be about an intensive search for new sources of growth. The potential deal with the US features highly on that list. There is no reason to doubt EU leaders’ commitment.

    Chancellor Merkel made it the cornerstone of her 2007 EU presidency.

     

    Autrement dit, les citoyens gênent les multinationales qui rêvent d’une planète sans frontières ni nationalités ni juridictions d’État !

     

    Un plan, une stratégie horriblement démoniaque en 3 volets :

     

    1 .  Les multinationales passent au dessus des juridictions locales (nationales) et créent des pôles de juridictions privées destinées à  obliger les Nations à se plier à leur volontés. Par exemple, la possibilité pour des sociétés américaines de forer partout en europe à la recherche de gaz de schistes. Ou encore, la possibilité de vendre des OGM … la liste est longue …

    Évidemment il est prévu que ce soit réciproque … vous avez le droit d’y croire !

     

    2 . Forcer les États à absorber un immense flux migratoires en facilitant la nationalisation des migrants et en refoulant les velléités sécuritaires des peuples. En quelques années, les identités nationales disparaîtront au profit d’une main d’œuvre plus jeune (c’est écrit noir 

    sur blanc) et nettement moins payée !

    A foreign ministers’ approach relying on an increased role of the European External Action Service (EEAS) in migration issues, would be commendable in order to broaden the debate to social, economic and environmental concerns.

    Un renforcement du Ministère européen des Affaires étrangères en s'appuyant sur un rôle accru du Service européen pour l'action extérieure (SEAE) dans les questions de migration, serait louable afin d'élargir le débat aux préoccupations sociales, économiques et environnementales.

     

    Désolé mais vous ne rêvez pas … nous sommes dans le réel : les politiques volontaristes d’immigration de masse seront réalisées par un service spécialisé de l’UE (SEAE)  !

    Les Nations seront priées d’accueillir les étrangers avec le sourire !

     

    3 . Une fois les Nations, les frontières, les identités détruites, il ne restera plus qu’une planète d’esclaves à la merci des toutes puissantes multinationales qui se serviront des peuples comme d’une vulgaire marchandises !

     

    C’est ni plus ni moins ce que dit GOOGLE quand il affirme que le droit à la vie privée est une anomalie !  sauf pour lui, ça va de soi !

     

     

     

    Dans cet autre document, vous pourrez constater que l'europe des américains s'apprête à passer au dessus des Nations et des juridictions locales :

    http://france.attac.org/IMG/pdf/ttipenergyrm_nonpaper.pdf

     

     

     

    Article N     Regulatory authorities

     

    1.

    The Parties shall endeavor that independent regulatory authorities are designated and empowered to regulate energy markets on their respective territory.

    These regulatory authorities shall be legally distinct and functionally independent from any other public authorities or operators.

     

     

    2.

    The decisions of and the procedures used by a regulatory authority shall be impartial with respect to all market operators.

     

    3.

    An operator affected by any decision of a regulatory authority shall have the right to appeal against that decision to an appeal body which is independent of the parties involved. Where the appeal body is not judicial in character, written reasons for its decision shall always be given and its decisions shall also be subject to review by an impartial and independent judicial authority.

    Decisions taken by appeal bodies shall be effectively enforced

    [to be checked against Chapter on

    Transparency]

     

     

    Article N    Les autorités de régulation

    1.
    Les Parties s'efforcent que les autorités de régulation indépendantes sont désignés et
    habilitées à réglementer les marchés de l'énergie sur leur territoire respectif.
    Ces autorités de réglementation sont juridiquement distinctes et fonctionnellement indépendante de toute autre autorité  publique ou les exploitants.


    2.
    Les décisions et les procédures utilisées par une autorité de régulation doivent être impartiales à l'égard de tous les opérateurs du marché.

    3.
    Un opérateur affecté par toute décision d'une autorité de réglementation doit avoir le droit de faire appel de cette décision devant une instance d'appel qui est indépendant des parties concernées. Lorsque l'organisme d'appel n'est pas de nature judiciaire, les motifs écrits de sa décision doivent toujours être donnés et les décisions doivent également être soumises à un examen par une autorité judiciaire impartiale et indépendante.
    Les décisions prises par les instances de recours doivent être effectivement appliquées
    [à vérifier contre le chapitre sur transparence]

     

    Ce qui, en termes simples signifie que les justices territoriales publiques sont évincées et rendues incompétentes pour gérer les litiges entre les gouvernements et les industriels et les industriels entre eux.

     

  • Le 1er mai, le muguet, Jeanne la pucelle, la pluie, les foires à tout, les vides grenier, les crêpes et les oeufs de pâques ...

    J'espère n'avoir rien oublié ! ?

    Les syndicats ... ouais ... si on veut .... ils barrent en sucettes, les syndicats, ils sont devenus fonctionnaires moitié état moitié patronat.

    C’est qui le chef ! ?

     ... J'aimerais bien savoir qui nous dirige vraiment quand Alstom est écartelé, démantibulé, démembré entre USA et Deuchtland ??

     

    Bouygues fait tourner Montebourg en bourrique ... ça le change d'être bourricot !

     

    Hollande se tortille comme une saucisse au BBQ, il grille tantôt à feu doux, tantôt sur les flammes ...

    Après tout, que risque-t-il ?

    Dés le lendemain de sa disparition de l’Élysée, il sera embauché par quelque Arnault ou Pinault (Tché) pour compter les cafards dans le placard noir.

    En attendant, il continue de refiler de bonnes places à ses potes.

    C'est pas parce qu'on est honnête qu'on doit se comporter en con ! On va tout de même pas laisser les sinécures à l'UMP ... ou au FN dans le pire des cas.

     

    Les photos qu'on peut voir ici ou là laissent voir des centaines de FN pour quelques dizaines de PS CGT FO CFDT FRAC DRAC PLOUC .... défilant le parapluie au poing et le brin de muguet entre les dents.

     

    On est con, vous trouvez pas ?

    Nous, les français, avec nos défilés débiles et nos concepts d'un autre âge !!!

     

    Si nous étions véritablement intelligents, nous ne courrions pas après le boulot, au contraire, on laisserais ça aux autres.

    Té ! la recette elle est simple : on vend tout et on se dore la pilule sur la plage.

    EDF SNCF VIVENDI LVMH la Redoute, le Printemps, les Galeries Lafayette, Félix Potin, le pont d'l'Alma, les champs E lysées, Carrefour, TOTAL, Ariane Espace, les autoroutes, le gaz de France, les vaches qui pètent, les usines qui puent et polluent, les péniches, les ports, les aéroports, les avions, Air France et tutti quanti .... on refourgue tout aux Emirats et on se la coule douce pour les quelques années qu'il me reste à vivre !!!

     

    Allez ! joyeuses fêtes et pensez aux Européennes, elles nous pendent au bout du nez !!!!!

     



     

     

     

     

     

     

  • Ô la vache ! Mais elle est folle cette juge !!!

    La juge bovine a demandé un non lieu dans l'affaire de la vache folle !

     

    Les vaches n'étaient donc pas folles !

    La guêpe ... on sait pas ?

     

    Faut quand même avoir un grand courage et une case ou plus en moins pour demander un non lieu dans une affaire comme celle-là !

    C'est pas sous Sarko qu'on verrait ça !

    Et la Le Pen, elle aurait jamais accepté qu'on dise que les vaches ne méritaient pas d'aller voir un psy !

     

     

     

    vacheo2-a8c05b.jpg

     

  • Dialogues à la noix !

     

     

    J’avais décidé de mitonner une salade d’endives aux noix du jardin et petits dés de Comté.

    Cette idée saugrenue m’est venue en retrouvant au fond d’un placard planqué une bannette pleine de noix ramassées l’an dernier sous le noyer.

    Dans ces cas là, j’aime à m’installer sur la petite table du salon, le cul dans le fauteuil télé, une écuelle pour collecter les écales posée sur un papier journal pour récolter les éclats éclatés pendant l’éclatement de la noix.

    Vous voyez le tableau … bien entendu, dans ces instants relaxes, je mets la télé en sourdine, en fond sonore si vous préférez.

    J’attrape la première noix et à l’aide un couteau à lame courte mais solide, j’entreprends de l’éventrer afin d’en retirer les cerneaux crémeux délicieux.

    Au moment où je positionne la pointe de mon couteau dans la fente de la noix, j’entends une voix aiguë inconnue m’interpeller :

    La noix (LN) : Hééééééé ! Hoooooo ! ça va pas, nooooonnnnn ! ?

    Moi (M) : ???????????

    Mettez-vous à ma place ! Y’a de quoi tomber de haut, même le cul dans le fauteuil !

    Une noix qui parle !

    M (poussant la pointe du couteau dans l’interstice) : C’est toi qui parle ?

    LN : Aïe ! ça va pas, noooonnnn ! ? ça fait mal, retire ça tout de suite !

    M (à moi-même en aparté mais suffisamment fort pour que la télé entende) : Je dois dormir, faire une sorte de cauchemar ….

    LN (fort) : Aïe te dis-je, retire la lame de mon cul, tu me fais mal non de dieu !

    M (en aparté mais …. ) : Une noix athée ! Elle ne met pas de majuscule à ‘dieu’ !

    LN (crie) : Retire cette lame ou je te …

    M : Tu me quoi ?

    LN : Je te fais un procès pour torture physique !

    M : Mais arrête un peu de déconner, une noix n’est pas un être, c’est une juglandacée oléagineuse, une noix ne parle pas, une noix ça ferme sa gueule …

    Et hop, d’un coup sec, je décollecte les deux partie de coque pour atteindre le cœur tendre et savoureux de la noix.

    LN (elle pousse un cri perçant et douloureux puis se tait).

    M : C’est qui le chef ! ?

    Après avoir soigneusement séparé les cerneaux des coques, je chope une deuxième noix …

    LN (tremblotante comme une feuille morte …) : Noooonnnnn pitié, ne m’éventre pas, je suis jeune, j’ai encore quelques beaux jours à vivre …. Pitié !

    M : Mais c’est quoi ce sketch ?

    LN : J’ai vu ce que tu as fait à Caroline, s’il te plaît ne me fais pas subir le même martyr …

    M : Toi aussi tu vas me faire un procès ?

    LN : Non, non, je ne ferai rien, je ne t’embêterai pas, mais épargne moi, prends plutôt une autre noix, plus vieille qui a le droit de mourir dans la dignité …

    M : Une vieille noix toute rabougrie au goût de carton, c’est ça que tu veux que je mette dans ma salade ?

    LN : Ah ! Parce que tu fais une salade ?

    M : Ben oui, pourquoi crois-tu que j’écale des noix ?

    LN : Mais c’est quoi comme salade ?

    M : Une salade aux noix.

    LN : Y’a que des noix dans ta salade ?

    M : Ah non, les noix ne sont que des ingrédients goûteux qui exaucent le goût suave et légèrement amer de l’endive.

    LN : Mais …. Tu as vérifié que tu avais des endives ?

    M : Tu me prends pour un chicon ?

    LN : Non, pas du tout, mais … je me disais, comme ça, que ce serait bête d’éplucher des noix si tu n’as pas d’endives pour faire la salade, parce que les noix, une fois ouvertes, leurs petits cœurs flétrissent, se racornissent, vieillissent et finissent pas prendre un vilain goût de carton.

    M : Ouaip ! Bouge pas, je jette un coup d’œil au frigo …

    Bien entendu, je retrouve le paquet d’endives que j’y avais mis la veille. Je l’attrape et je l’ouvre. Je saisis une endive et je la passe à l’eau froide pour la laver … lorsque …

    L’endive (L) : Ahhhhh ! C’est froid !

    Non mais ! Vous vous rendez compte ? Une endive qui parle ! Je deviens fou ou quoi ??????

    L : S’il te plaît, arrête, c’est trop froid !

    M (à moi-même, en aparté mais à voix haute et ferme) : Si c’est une blague, elle est de très mauvais goût !!!

    J’attrape un saladier dans le placard, un couteau effilé dans le tiroir et je commence à découper l’endive en lamelles …

    L : pousse un grand cri strident et désespéré puis se tait !

    J’attrape une seconde endive et la place sous le robinet pour la nettoyer …

    L’endive (L) (implorante) : S’il te plaît, ne me fait pas ce que tu as fait à mon amie Julie, ne me découpe pas comme un saucisson, je ne veux pas mourir, je suis trop jeune …

    Je l’interromps …

    M : Tu ne comptes tout de même pas me faire le coup de la noix ?

    L : C’est quoi le « coup de la noix » ?

    M : Laisse tomber !

    L : Pourquoi veux-tu me saucissonner ?

    M : Pour faire ma salade.

    L : C’est quoi comme salade ?

    M : Une salade d’endives aux noix et Comté.

    L : C’est quoi du ‘Comté’ ?

    M : Ben … du fromage.

    L : Et tu as vérifié que tu en as ?

    M : Ah ! Je te prends en flagrant délit de plagiat, tu me fais le coup de la noix !

    L : Et si tu n’avais pas de Comté ?

    Putain ! ça commence à me gonfler !

    J’ouvre le frigo, saisis le comté, éventre le conditionnement et sors le fromage qui s’écrie

    Le fromage (F) : NOOOONNN Pitié, ne me décapite pas, je ne veux pas mourir …

    De surprise, je lâche le fromage.

    M : Nom de dieu de non de dieu !!! C’est quoi ce bordel !

    Je me pince …

    M : Aïe ! Mais c’est dingue, je ne dors pas, c’est fou … oui, c’est ça, je deviens fou …

    Je lance un coup d’œil circulaire tout autour de moi sur 360° sans que mon corps bouge …

    Je suis dans la cuisine, sur le plan de travail le saladier avec le premier chicon, le deuxième repose à côté du saladier, de l’autre côté, le fromage que j’ai laissé tombé … et dans la salle, sur la table basse, le panier de noix et un récipient avec deux cerneaux et une noix sur la table.

    M : (à moi-même …. Etc ….) : Y’a quelque chose qui cloche ! Mais quoi ?

    C’est à ce moment exact que j’aperçois le photophore sur le manteau de la cheminée …

    Je vais à l’âtre, place une bougie neuve et attrape la boîte d’allumette. Je prends une allumette, mais au moment de la gratter, l’allumette s’écrie …

    Allumette (A) : NOOONNN, s’il te plaît, ne me gratte pas, je ne veux pas brûler, pas déjà, laisse-moi vivre encore un peu …

    Bon, là, trop c’est trop !

    Je me pose dans le fauteuil, je ferme les yeux et m’endors.

    Combien de temps ai-je dormi … ?

    Toujours est-il qu’à mon réveil, je me rends compte illico presto que tout est resté en état !

    Les noix sont devant moi et de loin, j’aperçois le paquet d’endives, le saladier et le Comté sur le plan de travail de la cuisine.

    J’attrape la noix …

    LN : NOOONNN pitié, ne m’étripaille pas, je ne veux pas mourir ….

    M (fermement décidé à ne pas me laisser mourir de faim…) : Désolé, ma belle, mais c’est toi ou moi !

    Crac, je la craque, en extirpe les magnifiques cerneaux et attrape la prochaine noix qui hurle …

    LN : NNNNNNNNNNNNNNOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNN …

    Craque, craque, craque … et que j’étripe, que je décollecte, que je décortique, que j’étête, que je décapite, que je saucissonne …  dans les cris, les hurlements, les sanglots …

     

    Bon ! Où Ai-je mis les échalotes …..

    Au fond du placard, j’entends les échalotes qui sanglotent …

    Les échalotes (E) : non, non, pitié, pitié on ne veut pas mourir, pitié, ne nous épluchez pas …

     

    J’ai pris ma bagnole et je suis allé bouffer au resto … là, au moins, tout est déjà mort dans l’assiette !

     

    Yfig-grenouille-aux-fruits.Jpg

  • C'est nous les africains qui revenons de loin ... vous connaissez la suite ? Pas moi !

    c'est simple !

    Les blancs qui piquent les richesses des blacks, les blacks n'ont qu'à les tuer et les bouffer !

    On a vu ça au Botswana ... suivi de famines meurtrières quand les noirs eurent fini de bouffer les réserves des blancs dont les cadavres nourrissaient les vautours !

     

    L'Afrique c'est "je t'aime moi non plus", c'est "au secours tirez-vous de là on veut plus vous voir", c'est "sans vous on est morts mais mieux vaut être mort qu'esclaves" ... etc ...

    Les africains te demandent un truc ... ils te testent ...  si tu le donnes ... t'es un bon bwana, faut que tu donnes encore et toujours plus ....

    Pour se faire respecter, il ne faut jamais donner, mais faire payer ... même pas cher, mais ne jamais donner ... celui qui donne est faible !

     

    Et entre eux ... là, c'est la préhistoire (ce qui n'est pas nécessairement négatif sauf ...)  ... ils se tuent comme on s'insulte ! 

    Il faut bien comprendre que nous ne sommes pas éduquer pour les comprendre.

     

    Il faut vivre dans le bush ou même en ville avant que nos valeurs ne commencent à se transformer et qu'on apprenne de l'Afrique et des africains.

     

    Petite anecdote sympa : si vous vous ‘baladez’ dans Khartoum (prononcez Rârtoum) la capitale du Soudan, vous verrez de nombreux éclopés, jeunes et vieux … vous savez, des gosses avec le bras dans le dos et la jambe amputée …  et le vieux cul de jatte dans une caisse en bois avec des fers à repasser … Nous autres, occidentaux, ça nous révulsent et on donne un peu … mais il y en a tant !

    Et puis un beau jour vous demandez pourquoi il y en a tant ?

    Bah ! c’est de naissance, les parents estropient les enfants pour qu’ils fassent la manche.

     

    D'ailleurs, lisez les commentaires sur l'article ....

    Les selekas  Soudanais, musulmans ont conquis des territoires centre africains en tuant et violant afin de s'approprier les quelques biens des chrétiens qui vivaient là. Les forces françaises ont tout bonnement rétabli la précédence des autochtones sur les allogènes. Mais les chrétiens savent bien que dès que les français auront quitté les lieux, ils seront de nouveaux les objets de massacres !

     

    Yolande MUKAGASANA ne nous fait pas part de ses intentions ... pour quoi, pour qui plaide-t-elle ? Pour elle-même de toute façon !

    Croyez-vous que les rites cannibales soient chrétiens ou musulmans ?

     Croyez-moi ... ou pas ... je m'en fiche ... mais les conflits Africains ne sont jamais manichéens.

     Et en Afrique, il n'y a pas que des noirs !

     Tout ce que j'ai écrit est purement factuel, je ne porte aucun jugement, je connais trop les africains pour savoir que ce serait peine perdue, il y a parmi eux de merveilleuses personnes. Mais que sont quelques personnes sur des centaines de millions ?

     

    Té ! une autre fois, si je suis encore là, je vous entretiendrai des chinois .... ça vaut le coup aussi, les chinois ... vous n'avez pas fini d'être surpris !!!!

     

  • José Bové avachi dans le luxe et le lucre. Avec l’âge, même le lion le plus barbare finit par se laisser caresser dans le sens de l’argent facile.

     

     

    L’émission somnifère de Laurent Ruquier fait toujours autant d’effet !

    C’était hier soir 22 février 2014.

    J’arrive au moment précis où Zé Jo Bo Vin pose son fondement sur le petit fauteuil qui en a tant vu (des culs !)

    Celui-là est mou, mou, mou … à l’infini !

     

    Le grand pourfendeur des guerriers maïs, le défenseur de la graine saine et du bon sens paysan qui va toujours dans le sens qui l’arrange … l’homme qui a goûté le sel âcre des prisons surpeuplées, lui qui a osé défier l’autorité musclée … le voilà avachi dans le velours côtelé de Ruquier.

    L’Europe ?

    L’Europe, c’est super, c’est merveilleux, c’est extraordinaire, c’est comme un rêve enchanteur dont on ne souhaite pas se réveiller.

    L’Europe, c’est superbe, on discute avec des gens très intelligents, on les convainc, on se laisse convaincre, on échange des idées et à la fin on touche le gros lot.

    Parce que ce qu’il nous dit pas, le Bové, c’est le train de vie que l’Europe lui apporte avec son cortège de voyages à l’œil, d’hôtels 4 étoiles, de gentilles hôtesses dévouées (corps et) âmes, de restaurants gastronomiques,  de cadeaux luxueux …. Et de très généreuses prébendes sonores et trébuchantes exonérées, de surcroît, d’impôts sur le revenu. Et puis … plus tard … la retaite … je vous raconte pas !!!!!

    Alors, forcément, ce paysan au bon gros bon sens près de chez lui ne va pas cracher dans la soupe, ni dans le pain au maïs … qui le ferait ?

    Il est content le bovin avec tout ces privilèges liés à la fonction délicieuse de député européen. D’ailleurs il l’aime tant cette fonction qu’il se représente pour un nouveau mandat et n’exclut pas d’y finir ses jours dans la ouate douce et feutrée des palais dorés de Bruxelles.

     

    Caron et Polony ne mouftent pas, non, juste un petit commentaire pour dire combien ils sont heureux que Bové le soit !

    Pas de quoi crier « au loup !».

     

     

    Conclusion : il a dû casser sa pipe, on ne l’a pas vue de tout le temps qu’il est resté assis.

     

    Moi, bercé par tant de blabla soporifique, je m’empresse de rejoindre Morphée qui s’est installé confortablement sous la couette.