Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Notes de lecture - Page 3

  • De plus en plus de voix s'élèvent dans notre pays qui regrettent Nicolas Sarkozy notre bon vieux président bien d'cheu nous !

     

    J'ai lu quelque part que :

    Sarko n'aurait jamais permis aux islamistes de s'attaquer à l'ambassade US en Libye, il savait s'y prendre, lui, il aurait envoyé BHL qui se serait mis en travers de la route des tueurs, les bras et les jambes écartées, le poil hérissé et sa chemise blanche le col ouvert il leur aurait dit :
    "il faudra me passer sur le corps !"


    Et nous, on aurait été malheureux à son enterrement.


    Pour ce qui est de l'ambassade US en France, Sarko avait pensé envoyer Amélie Nothomb ......  rien qu'à voir son chapeau et sa face burlesque, les islamistes auraient fait demi-tour sans demander leurs restes !  ni ses restes, d'ailleurs !



     

  • Lu dans le Canard Enchaîné sous la plume de JL Porquet : les libraires gémissent sur leur sort !

    Monsieur Porquet donne une adresse blog ....  je m'y suis donc rendu, espérant apprendre quelque chose ....  las ! ce ne sont que lamentations .... pleurs et misérabilisme.

    www.les451.blog.org


    J'ai essayé de laisser un commentaire mais il semble que ce ne soit pas possible !

    Le voici le voilà :



     

    Bonjour,

     

    Je ne partage pas votre point de vue que j'ai trouvé dans le canard enchaîné sous la plume de JL Porquet !

    Pour moi, les libraires sont comme les enseignants, ils se plaignent du mal qu'ils ont causé !

    Le livre est, à l'origine, un moyen d'échange, d'éducation, d'information et aussi de rêves.

    L'éditeur suivi par le libraire et toute la profession n'a cessé depuis des décennies de se plier aux lois du marché et d'éditer des 'merdes' infâmes que les libraires ont vendus avec le plus grand zèle !

    Je ne donne pas de noms, vous les connaissez bien !

    Désormais, où sont nos Hugo, nos Descartes et autres Verne ?

    Vous n'éditez et ne vendez plus que des produits de consommation grand public pour faire du chiffre.

    Combien d'auteurs se voient fermer les portes de l'édition parce qu'ils ne sont pas connus des téléspectateurs ? Les avez-vous comptabilisés ?

    La lettre type qui envoie l'auteur dans les cordes ....  et puis quelques auteurs choisis pour leur platitude et la certitude de ne pas mettre le feu dans le Landerneau de notre belle société bien policée par devant et merdique par derrière !

     

    Ah ça ! une femme ou un homme politique qui pond sa crotte n'a aucun mal à trouver un éditeur .... ils n'ont que l'embarras du choix !

    Une vedette toute faite du show bizz est même sollicitée ....  elle a tant à dire et .... à vendre !

     

    Les éditeurs avaient et ont encore pour mission de filtrer les auteurs subversifs ou véhiculant des idées non conformes au trop fameux "politiquement correct". Ils ont fait du bon travail, désormais, notre société est unanime à consommer des idées toutes faites et inoffensives. Les anges et l'angélisme veillent à la douceur du paysage politique emmené par des apparatchiks du capitalisme virulent  qui passent la plus grande partie de leur temps le museau dans le pot de confiture !

     

    Vous avez vendu de la merde, vous avez tout fait pour fermer les portes de la littérature à celles et ceux qui frappaient avec des idées, du coeur et des tonnes de courage ..... vous récoltez ce que vous avez semé et ce n'est que justice !

     

    Votre article ... et c'est pour ça que je le commente, est à l'image de votre travail et de vos idées :

    politiquement correct, sans un mot plus haut l'un que l'autre, pas une virgule qui manque, pas une seule bouffée d'insolence .... rien, juste une énième jérémiade.

    Il remonte à quand le dernier scandale littéraire digne de ce nom ?

    Merci d'éviter les BHL et consorts .....

    Tiens, au moins, le navet pitoyable sur "l'innocence des musulmans" a le mérite de faire bouger les lignes ....  très exactement ce que redoutent nos sociétés de trouillards !


     

    Un auteur n'a plus que le numérique pour espérer être lu.

    Ne comptez par sur ceux-là pour défendre votre cause.

     





     

  • D’aucuns se plaignent de revoir sans cesse les mêmes vieilles reliques audiovisuelles à la télé et ailleurs comme au cinéma, au théâtre ….

     

     

    Nous savons bien (ou devrions le savoir) que ce que nous montre la téloche, le cinéma, l'opéra, le théâtre et tous les lieux d'amusements populaires nous servent tous sans exception la même vieille soupe -populaire- et populiste depuis le décès suspect de Roland à Roncevaux (connaissez-vous cet endroit ? c'est magique !).

    Les gags sont tous éculés et copiés sur de vieux machins qui firent rire en leur temps mais ne donnent plus grand chose de nos jours !

    Cela n'a rien de secret ni d'inexplicable, bien au contraire !
    Il suffit de savoir que le monde du spectacle se nourrit de subventions aussi, il ne saurait être questions que cette manne puisse bénéficier au commun des mortels, ce commun fut-il génial et innovant, ne faisant pas partie du cénacle,  il peut aller compter les billets dans les limbes de ses pires cauchemars !

    Le CNC, par exemple, distribue quelques cent cinquante millions d'euros d'aide au cinéma par an. Qui croyez-vous, touche ces millions ? Allons, cherchez un peu, vous trouverez ! Si par le plus grand des malheureux hasards qui soit vous ne trouvez pas, regardez les affiches de films français !
    Ah ! et puis le CNC vient aussi de participer à la création d'un fonds spécial de financement des producteurs étrangers. Est-ce de la xénophilie ? Que nenni, c'est parce que, tout simplement, certains de nos 'french producers'  ont désormais leurs maisons de prod à l'étranger.
    Vous voyez comme tout est simple quand on explique !

    La dernière rigolade du genre, ce sont les subsides accordées au titre de l'aide pour les jeunes talents à la création par la SACD à Djamel Debouzze et Isabelle Nanti. Comme jeunes talents, vous avouerez qu'on ne peut mieux trouver !!!

    Le théâtre fait, depuis peu, l'objet d'une OPA (OPération  Arnaque) de la part des talentueux budgétivores. Avez-vous remarqué que le Molière est donné aux one man show renommés pour l'occasion pièce de théâtre à comédien unique !
    Bon ! parfois ils sont deux et pour que ça passe là où il n'y a aucun métier ni aucun talent, on met ces deux polichinelles assis sur la scène devant une table où est le texte qu'ils lisent comme des boeufs bourrés !
    Peu importe le spectacle, le principal et c'est ce qui intéresse ces philanthropes, c'est que c'est subventionné !
    Le principe est le suivant :
    Vous avez une salle de 200 places, le ministère de la culture vous garantit une recette calculée sur 75% de la capacité.
    Donc, vous recevrez 75% de 200 places = 150 places moins le nombre de places réellement vendues (5) !
    Ainsi, votre spectacle désolant rapporte un max, surtout si vous mettez le prix de la place à 40 euros et que vous faites 2 représentations par jour ! faites le calcul, vous allez, je vous le garantis, tomber sur les fesses !


    Et pour finir, il en est de même pour la télé et les fonds de subventions ..... sans compter les retombées liées à l'impact sur le grand public des passages télévisuels ....  c'est comme ça que des gros nases sont cyniquement rebaptisés "grands humoristes" !

    Tiens, pour l'édition, je me marre parce que les éditeurs et les libraires prétendent défendre des valeurs humaines basées sur un objet social, politique et poétique (le livre papier) face à l'édition numérique.
    C'est amusant comme dialectique quand on sait que tous les grands éditeurs mettent leurs livres sur tous les éditeurs du numérique (à ma zone - bouc machin - bouc truc - bouc bidule ....  etc ...).
    Alors, qu'est-ce que ça cache ?
    Oh c'est simple, il y a évidemment les subventions pour l'édition et de plus, la main mise sur l'édition en elle-même : il est hors de question que certains auteurs soient édités !!! Vous imaginez ? Certains auteurs sont parfaitement subversifs et dévoilent malignement des secrets de polichinelles aux risques d'éveiller la conscience des citoyens consommateurs d'images et autres billevesées sans compter les idées particulièrement malodorantes et nauséeuses sur la politique, l'éducation ou la culture !

    Attention !

    Pour ce qui est des subventions, vous ne pouvez y prétendre que si vous êtes ami personnel des grands de ce monde. Il y a plein d’exemples de subventions accordées aux fils et filles de machin et compagnie …..


    J'espère que vous accepterez mes excuses pour avoir pris de votre temps, mais je n'ai fait qu'effleurer le sujet et il y a tant à dire ...... mais ces quelques infos, déjà, c'est pas mal !

     


    Car j'en viens à la conclusion se rapportant au sujet :

    Les pros du spectacle ne cherchent pas l'originalité ni l'innovation, ils nous servent la même vieille soupe toute rancie parce que ce qui compte c'est la recette, pas les ingrédients ! 

     


  • Encore un grand problème de société désorientée et de priorité gouvernementale puisque ça ne coûte rien et que ça ne sert à rien de plus !

     

    Non à la Morale Laïque d’État !

     

    Il faut avoir le courage de lire l'article jusqu'au bout ... il n'est pas terrible (euphémisme).


    Certes, il est question de philosophie et de récupération d'idées et de concepts qui se retournent comme des crêpes avant de leur faire dire l'inverse de ce qu'ils disaient à l'origine .....  Mais entre laxisme, islamisme, syndicalisme, vélocyclistes et royalistes .... c'est à chacun de voir midi à sa porte et surtout d'inculquer à ses enfants les principes moraux minimum, même s'ils ont une connotation religieuse :

    tu ne tueras pas ....  mais tu ne te laisseras pas tirer dessus non plus !

    tu éviteras de voler ton prochain (mais si tu peux piquer un peu de fric au patron ...)

    tu éviteras de sauter sur la femme de ton voisin ....  laisse-là faire !

    etc .....

    Vivre en société, c'est respecter les lois et mieux vaut éviter de les enfreindre si on ne veut pas se retrouver au gnouf !!!!!

     

    Conclusion, il ne faut pas enseigner la morale mais la loi et insister lourdement sur le code pénal tout en passant des vidéos des prisonniers les uns sur les autres dans la puanteur de leurs cages !

  • Il en va de la mémoire de tout un peuple .... je ne peux pas laisser dire n'importe quoi sur les vikings !

     

    D'aucuns osent prétendre que les vikings étaient de braves gens qui ne cherchaient que le bonheur des autres par leur activité de marchands.

     

    Les vikings, en fait, étaient des barbares qui tuaient tout ce qui pouvait être tué (en priorité les humains) afin de faire table rase et de pouvoir s'installer confortablement à la place de ceux qui auparavant occupaient les lieux.

     

    Certes, au début de leurs visites intéressées, ils ne s'établissaient pas, ils pillaient monastères, églises, cathédrales et couvents parce que c'est là qu'était l'argent, l'or et les pierres précieuses.

     

    Mais, rapidement, ils ont pris goût à nos filles, ces belles filles bien dodues aux formes généreuses et aux culs callipyges !

     

    La normande, comme les vaches qu'elle élève, est une fille à traire. Mais on peut aussi en tirer d'autres avantages et même des enfants. C'est ce que firent bon nombre de vikings qui finirent par s'attacher au pays et à ses brebis.

     

    Bon! vivre comme les autochtones dans des maisons à pans de bois, ça ne les branchaient pas c'est pourquoi ils brûlèrent nos villages et construisirent des huttes de pailles et de roseaux comme celles de chez eux.

     

    Le roi de France, un certain Charles III dit "le simple" (qui ne signifiait point qu'il fut simplet mais bien qu'il était droit et franc) se rendit compte que le mal était fait ! Les vikings s'étaient établis et avaient pignon sur rue et enfants bâtards dans leurs chaumines ! Il aurait fallu intervenir bien avant !

     

    Contre mauvaise fortune, il fit donc bonne mine et se dit comme ça entre deux rots et trois pets que le mieux était encore de faire de ses ennemis des amis.

     

    Et voilà comment il signa le traité de Saint Claire sur Epte avec le salaud d'immigré clandestin Rollon, chef des hordes barbares de vikings.

     

    Rollon s'établit à Rouen (ça vient de Rollon avant, c'était Rothomagus d'origine romaine - autres envahisseurs) et ....  comme il l'avait promis lors de la signature du traité (il aurait pu se contenter d'un bras d'honneur) il se convertit, lui et ses hommes au catholicisme.

     

    Après tout, les dieux sont tellement cons qu'ils ne s'apercevraient de rien !

     

    Avant ils croyaient en Thor, un énergumène qui pensait que l'homme était sur terre pour établir son règne avant de disparaître devenu inutile. Faut avouer que le catholicisme leur offrait un avenir un peu plus durable (comme notre nouvelle économie de peaux de chagrins!).

     

    Et voilà comment on peut croiser aujourd'hui dans les villes de basse et haute Normandie des gaillards bedonnants à la moustache en bataille, aux cheveux hirsutes à la langue bien pendue et aux enfants tout blond !

     

    Avouez, mon histoire est quand même plus attrayante que ce triste récit de marchands allogènes vendant des amulettes et des masques africains sur nos marchés normands.

     

    Au fait, la normandie, avant ça s'appelait "Nostrie"; 'Normand', ça vient de 'nord man' : homme du nord.

     

    Tiens ! comment ça s'appellera bientôt ? Mostagaden ? Choufti l'kelb ? Addin'om' aq ?





     

     

     

  • Le Canard Enchaîné se lance dans le carnet mondain et l’apologie du snobisme !

     

    Dans un long article ampoulé signé DS, le volatile nous assène un long poulet dithyrambique et snob faisant la claque à toute une époque de lucre et de cocottes péripatéticiennes encensées comme féministes et égéries !

    Misia est le nom de la dinde dont le canard s’est amouraché !

    Une putain mondaine que des tas de connards sollicitaient pour en tirer quelques subsides dont les flatteurs diront qu’elle faisait œuvre de mécène !

    Tous les plus grands abrutis de l’époque seraient passés dans son salon avant de s’étendre sur son lit.

    On les connait par cœur ces flagorneries de journaleux boutonneux qui confondent génie et pognon !

    Bah ! Disons que le bestiau nous oblige à exercer notre esprit critique et n’en parlons plus !




  • Je ne suis pas une étiquette, je suis une personne. (Pierre Driout candidat à la députation)

    Ouaip !

     

    Enfin un candidat qui ne prétend pas lire la pensée de tous le français en simultané et stéréo !

     

    C'est grand une personne !

     

    Se présenter aux autres en tant que personne, non en tant que messie ......

    A l'exception de Poutou, tous se sont présentés en sauveurs, en petits jésus ....

     

    Extrapolons si vous le voulez bien .... de deux semaines ....

    Si Sarko est élu, c'est la chienlit .... la clef des bourgeois français remise aux capitalistes mondialistes !

    Si Hollande passe, c'est la chienlit, la clef de la France remise entre les mains des étrangers et du parlement européen affidé aux capitalistes mondialistes !

    Seule différence, Sarkozy plaidera le mauvais oeil, la scoumoune, le vaudou ..... et que sans l'Europe et le Quatar réunis nous ne pouvons nous en sortir !

    Alors que Hollande nous récitera à longueur d'ondes que la situation laissée par Sarkozy est pire que pire que pire que pire que ...... que ce qu'on pouvait imaginer et qu'il faut s'en remettre pieds et poings liés à l'Europe et au Quatar réunis pour nous sauver !!!!!

     

    Ah ! si nous avions une personne au lieu d'avoir des toutous !!!!!!

    Pierre Driout est en marche ... après la députation ...... ouais .... vous m'avez compris !!!!!

     

    Vive la France et les personnes qui la composent  et vive le boudin le rata et la saucisse de Montélimar !!

  • Le passé, le présent, le futur …..la démocratie, les anonymes, les indignés, les puissants, les députés, les patrons, la mendicité, les impôts, les flics, les curés, les fils à papa ….. tout est là !!! et même plus !!!

     

    Sur le site de la Constituante :

     

    CAHIER DE DOLéANCES 1789  ….  (cliquez-moi, ça en vaut la peine !)

     

     

     

    Extraits :

     

    « Qu’aux dits États généraux, les opinions soient recueillies par tête et non par ordre »

     

    Aujourd’hui, nous avons les SIVOM, les communautés de communes, les réunions informelles entre gens de bien qui décident de lever des taxes sur l’eau, sur le tout à l’égout, sur la cantine des enfants, sur les ordures ménagères ….  Etc …… organismes où ne siègent que les représentants des édiles corrompus par les sociétés privées chargées de ces services. Le quidam n’a quant à lui qu’à payer et fermer sa gueule !

     

     

     

    « Que la constitution française soit établie sur des fondements inébranlables, de manière que les droits du monarque et du peuple soient si certains, qu’il soit impossible de les enfreindre ; Que les abus sans nombre glissés dans le code civil et, criminel soient réformés, pour que la justice soit moins longue et moins coûteuse, et que les plus sérieuses attentions de la part des États généraux soient faites sur les inconvénients sans nombre et inséparables des justices bannerettes, et dont cette communauté n’est pas une des moindres de les sentir. »

     

    Que pourrions-nous ajouter à cela ?

     

     

     

    « Que, dans toutes les assemblées qui intéressent les trois ordres, celui du Tiers état soit toujours librement représenté au moins en nombre égal à celui du Clergé et de la Noblesse réunis ; »

     

    C’est marrant, ça, ça nous rappelle qu’aujourd’hui, à l’Assemblée, au Sénat, au Parlement Européen …   ne siègent que des nobles, des puissants et des riches qui sont là pour protéger leurs intérêts personnels, ceux de leurs famille et amis.  Combien de pouilleux dans ces rangs ?

     

    Ils ne connaissaient pas encore l’EPAD, les révolutionnaires …..  ni tous ces emplois surnuméraires dans des organismes bidons qui entretiennent les amis des amis à grands coups de rémunérations exorbitantes à ne rien foutre …..

     

     

     

    « Que l’égalité d’impôt soit répartie … »

     

    Ouais ! On a le droit de rêver !

     

     

     

    « Que tous les citoyens sans distinction soient également soumis aux lois, de telle sorte que le fort ne puisse rien sur le faible, et le riche sur le pauvre ; »

     

    Ca se confirme, ils étaient vraiment fous ces révolutionnaires …….  Et très naïfs !

     

    Au fait, à Lille, y a un méchant monsieur qui prétend (à la police et aux juges …) qu’il a fourni DSK en péripatéticiennes assermentées ……  mais, hein, les ragots ……

     

     

     

    « Que les lettres de cachet et autres ordres arbitraires soient désormais abolis … »

     

    Je sens la moutarde qui me remonte dans les tuyaux des naseaux ….. et le secret défense, ils y ont pensé au secret défense ces utopistes ?

     

     

     

    « Que les décrets des tribunaux judiciaires, souvent aussi arbitraires que les lettres de cachets, et toujours plus funestes, soient contenus dans de justes limites, en sorte que la liberté individuelle ne soit plus exposée aux caprices du despotisme, ni aux passions plus redoutables des juges ; »

     

    Désolé, nous n’en n’avons plus en stock !

     

     

     

    « Que la liberté soit entièrement rendue au commerce, dont elle est l’élément et la vie ; qu’en conséquence la libre circulation soit établie, dans l’intérieur du royaume, par la suppression de tous les péages sur les routes et sur les rivières, d’autant plus sur les routes faites et entretenues aux dépens des cultivateurs ; et que les traites et douanes soient transportées sur les frontières, selon le projet si longtemps médité par l’administration, et d’autant plus juste que tous les sujets d’un même prince puissent commercer les uns avec les autres, sans être troublés ni exposés à des impôts et désagréments sans nombre de la part des bureaux des fermes ; »

     

    Et avec quoi il paiera la layette de sa fille, Sarkozy ?

     

     

     

    Un tout dernier ….

     

    « Que toutes les maîtrises soient supprimées, afin que chaque citoyen puisse librement exercer les talents qu’il a reçus de la nature ; »

     

    Talents mon cul !

     

    Bon !

     

    J’abrège ….. car tout est à l’avenant …. RIEN n’a changé ….  Notre société est lamentablement pourrie du dedans et celles et ceux qui se gavent comme des poux sur notre Nation qui barre en couilles ne sont pas là de lâcher prise si nous ne nous décidons à y mettre le holà !!!!!!

     

     

     

    Aux armes citoyens ……


     

  • Villon – sa vie son œuvre ses femmes ses enfants son charcutier sa blennorragie sa tachycardie son pôte agé ….. et tout ce qu’on vous cache !!!

     

     

    Prologue :

    Pierre Driout ayant eu l'amabilité de m'entretenir du sieur Villon en citant des personnes qui baragouinaient sur sa vie ses moeurs et ses petites amies ....  non, même pas, pas un pour parler de Catherine de Vaucelles ....  bah !

    Je lui donne, moi, matière à s'instruire pour de bon sur l'oeuvre et la vie du poète à travers les différents ouvrages qui lui ont été consacrés ....  il y en a tant que je ne peux tous les citer !

     

    ================================================================

     

     

    Villon le mythe, Villon le vilain garçon, l’infréquentable, l’orphelin sans morale, le truand, le brigand, l’arsouille, le faux saunier, l’antéchrist, le ripailleur, le foutre de la grosse Margot, le banni, le poète ….

     

    Comme tous les mythes, on est bien incapable d’en expliquer les raisons et d’en détricoter le vrai du faux.

     

    On a tant dit de lui, tant écrit …..  reste-t-il encore quelque chose à dire ?

    Ceux qui prennent la peine d’en parler ne perdent-ils pas leur temps ?

     

    Personnellement, plutôt que de divaguer sur l’homme, je préfère et de loin, lire ce qu’il a écrit à ce qu’on a écrit de lui (sauf Teulé qui en fait un roman d’aventures, une fiction sans grand rapport avec la vie réelle de Villon).

    Et puis, si on cherche un peu et si on lit ses biographies, on en sait suffisamment sur l’homme pour constater que chez lui, la part la plus mystérieuse, c’est son œuvre.

     

    Et c’est là que commence le véritable problème avec Villon, c’est qu’il ne tient jamais la plume lui-même ; sauf à prouver qu’il était encore en vie après 1463 et qu’il participa à la première éditions de ses œuvres.

    Voyez plutôt dans le F. Villon d’Auguste Longnon (à la BNF – Gallica - je vous laisse chercher) les exemples de réécritures des vers de Villon par différentes personnes qui en donnent des versions personnelles !

    Je vous recommande tout particulièrement cette biographie de Villon car le sieur Longnon semble avoir effectué des recherches approfondies sur les fonds documentaires de l’époque  …..  Villon ayant endossé plusieurs identités au gré de ses besoins …. Et de ses défilades …

    Les correcteurs eux aussi se sont permis de corriger Villon quand ils ne comprenaient pas ses subtilités ….  (même référence) et les copistes s’emmêlèrent joyeusement dans les mots du ‘maistre’.

    Et d’ailleurs, le Monologue du Franc Archier de Baignollet, n'est pas lui- même attribué à Villon de façon certaine.

    D’autres, prétendent que Marot aurait caché l’œuvre de Villon sous de faux titres pour éviter la censure ….. ça me semble assez improbable si on considère que Marot agissait sur ordre du roi (Charles VIII) mais tout à fait plausible si cette supercherie avait été mise au point après 1463 (sous Louis XI) …..  et que Marot ait repris ces titres pour argent comptant !

     

     

    Sur la base de quels documents Clément Marot s’est-il appuyé pour éditer les œuvres de Villon ?

    Ces documents existent-ils encore ?

    Nous savons tous que les libraires et autres bibliothèques ne savent pas toujours ce qu’elles ont dans leurs caves.

    Tomberons-nous, un jour, sur ces documents ?

    Du fait que quelques personnes seulement sont autorisées à fouiller les archives, le mérite en reviendra à quelque universitaire chercheur du genre de Dufournet (l’homme – prof à la Sorbonne - qui fait dire des conneries à Villon …  nous en reparlerons …)

    Quelques bibliothèques acceptent que les archives soient numérisées et livrées au public. (voir ci-dessous ce que j’ai réussi à pêcher)

    Mais la plupart tiennent leurs documents au secret, à la seule discrétion de quelques personnes bien introduites (ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit !)

     

    Malgré cela, et grâce à la numérisation, il est possible de lire le Villon de la fin du XVème.

    Voyez plutôt sur Gallica (BNF) : 

    Résultat recherches sur Villon à la BNF

     

     

    A quoi bon chercher à connaître la vie, les déboires du bonhomme ?

    Ses textes parlent pour lui et nous en disent plus que toutes les fadaises que les historiens inventent pour se rendre intéressants.

     

    Si j’avais à rédiger l’épitaphe  du mécréant Villon, j’écrirais ces simples mots : « lisez-moi ».

     

    Dans les versions que j’ai pu lire, voici ce que j’en ai retenu …

     

    Celle de 1489, la plus difficile car écrite en caractères et langue médiévaux (gothiques) – je vous mets la ballade des pendus car tout le monde la connaît et vous pourrez la lire …  vous remarquerez qu’on écrivait phonétiquement. Je ne vous mets pas d’autres textes ils ont trop hermétiques.

    Si vous êtes courageux et souhaitez aller plus loin, vous vous aiderez du dictionnaire du vieux langage françois (voir ci-dessous). Remarque : il ne vous sera d’aucun secours pour les poèmes en jargon.

    Mais gardez-vous bien jamais de traduire Villon. Le dictionnaire en vieux françois ne peut que vous aider à chercher pas à trouver !

    Par pitié, ne faites jamais ce qu’à osé faire Dufournet. (voir ci-dessous)

    Pour vous aider, encore, permettez-moi de vous conseiller ce lien :

     

     Œuvres complètes

    ebookothèque

    poétique


     

          Le Petit Testament

    Le Petit Testament de Maistre François Villon

     

    Fait l’An 1456

    Mil quatre cens cinquante et six,

    Je, François Villon, escollier,

    Considérant, de sens rassis,

    Le frain aux dents, franc au collier,

    Qu’on doit ses œuvres conseiller,

    Comme Vegèce le racompte,

    Saige Romain, grand conseiller,

    Ou autrement on se mescompte.

    […]

     

    Lire Villon, c’est essayer de se glisser dans sa peau, de prendre son apparence et son âme, d’entrer au plus profond du personnage et d’en ressentir les étranges phénomènes.

    Enfin, n’espérez pas lire Villon sans avoir lu d’abord Rutebuef, Villon l’avait lu et en avait été inspiré.

     

     

     

     

    Comparaisons entre l’édition de 1489, celle de 1532, et celle de 1854 :

     

    fvillon1.jpg

    cliquez sur les images pour les agrandir  OUPS !!!  ça ne marche pas !!!  désolé !!!

     

    fvillon2.jpg

    fvillon3.jpg

     

     

     

    Quelques éditions :

    Date d’édition inconnue mais faisant référence à

    1489  bibliothèque royale - en 1489, le roi est        Charles VIII                 (1483-1498)  

     

    fvillon4.jpg

     

    fvillon5.jpg

    fvillon6.jpg

     

     

    Paris le 20e jour de juillet 1532 ….  Le roi est            François Ier               (1515-1547)    

    Edition  pour Galliot du Pré.  

    Peut-être avec Clément Marot.

     

    fvillon7.jpg

     

    fvillon8.jpg

     

     

    ET enfin ….  1854

    Le plus disert en commentaires plus ou moins opportuns.

     

    fvillon9.jpg

     

     

     

    Ci-dessous le dictionnaire du vieux françois

     

    fvillon10.jpg

     

     

    Ensuite j’ai un livre de 1927 acquis auprès du libraire Pierre Driout :

    Œuvres complètes de Villon par Louis Dimier.

    Très bon livre honnête et contenant les poèmes en jargon (ce qui est rare)

     

     

    Et enfin, le « François Villon poésies » du triste sir Dufournet Jean (professeur à la Sorbonne).

    Un ouvrage infâme, plein d’erreurs et de contre-vérités.

    Son seul effet pourrait être celui de montrer à quel point on peut raconter des conneries quand on veut absolument se faire mousser sur un nom de légende ….  Et il n’est pas le seul !!!!!

     

     

     

  • En direct des manifestations ……….. de Deauville (18 oct. 2010) !!!

     

    Comme par hasard, Deauville est la ville la plus riche d'Europe !

     

    Sarko, s'occupe des riches, ce sont eux les moteurs de l'économie Européenne, les pauvres ne savent que se mettre en grève et gêner les riches dans leur quête infinie de l'argent facile .....

     

    Va'z'y Sarko, prend la sécurité en main et secoue la bien !!!!!

    Faut que le fric tombe du cocotier !!!!!

     

    Non non  Deauville n'est pas snob, tout le monde peut aller sur la plage .... euh .... tout le monde .....  ou presque !

     

    Eh puis si vous vous ennuyez, vous pourrez toujours admirer, de loin, les yachts et le tout nouveau, tout moderne, tout rutilant et très riche centre équestre de Deauville où se tiendront les prochaines épreuves olympiques équines !!!!

    N'oubliez pas de regarder (à travers les grilles) la villa Strassburger, propriété de la ville de Deauville, 1350m2 habitables où se tiennent les réceptions huppées réservées aux plus riches ....

     

    Mais qu'attendez-vous pour devenir riche et choyé par notre bon président ??????