Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les fous d'internet - Page 3

  • Pause technique et informatique : Au fait ……………………… il marche comment mon ordinateur ?

     

    Oh ! c’est simple, il suffit de regarder comment les cerveaux humains fonctionnent …

     

     

     

    Un ordinateur, c’est un ensemble de composants synchronisés par une horloge (en Mhz).

     

     

     

    L’horloge est capable de diviser la seconde en milliardièmes de secondes (le cerveau humain est capable de mieux).

     

     

     

    L’horloge encore appelée chef d’orchestre distribue aux composants des parcelles de temps et chaque composant utilise ces micros secondes pour faire une tâche fractionnée (ça veut dire que chaque composant fait un petit morceau de sa tâche, puis laisse la place à un autre composant qui fait un petit bout de son travail avant de laisser place ….. et tout ça à la vitesse d’un TGV lancé au galop dans les steppes septentrionales du Boukistan.

     

     

     

    Plus l’horloge tourne  vite (i.e. plus elle est capable de diviser les secondes)  plus on se rapproche du temps réel (qui lui, est infini ….) et donc plus on a l’impression de faire plusieurs choses en même temps quand en fait on ne fait qu’une toute petite partie de chose à la fois, les unes à la suite des autres …. En file indienne, quoi ! ….  Capito ?

     

     

     

    Tiens, en parlant d’indiens, on leur a fabriqué de toutes pièces une réputation d’informaticiens …..  demandez à celles et ceux qui travaillent avec eux …. Il n’y a pas pire brèles en informatique …..  j’en connais plus d’un qui en ce moment même s’arrachent les cheveux en essayant d’expliquer à un indien ce qu’il attend de lui ….  d’ailleurs, je me demande bien à quoi ils sont bons si ce n’est copier maladroitement les autres et pleurnicher en dodelinant de la tête !

     

     

     

    Quand tu crois lire en cuisinant, en fait,  tu lis, puis tu cuisines, puis tu lis  …. Tu le fais assez vite pour avoir l’impression de faire les deux en même temps, mais ce n’est qu’illusion.

     

     

     

    Allons un peu plus loin dans le descriptif du fonctionnement de l’ordinateur ….

     

     

     

    Il y a un processeur mathématique (parfois il y en a deux voire plus, mais ça n’étire pas le temps pour autant, ça ne fait que le diviser encore un tout petit peu plus …), et deux mémoires : une vive et une fixe.

     

    Le processeur mathématique interprète les codes binaires des programmes. La mémoire vive, directement réinscriptible (les données antérieurs sont effacées pour accueillir les nouvelles données) reçoit les informations à traiter par le code (compris par le processeur) et les traite selon les instructions fournies (ordonne, croise, sélectionne, écrit sur le disque dur, efface sur le disque …. Etc …).

     

     

     

    Chaque programme à exécuter reçoit une allocation de mémoire vive. Et chaque allocation de mémoire vive peut se voir attribuer (selon la complexité et la taille des données à traiter par le programme) une allocation de mémoire fixe (une partie du disque dur réservée à cet effet).

     

    Je ne puis vous laisser là sans vous parler du « multitâches »   tel qu’il fonctionne dans un ordinateur …

     

    De mauvais plaideurs vous diront que chaque processeur est indépendant et qu’il peut donc traiter des problèmes différents en simultané …… d’où l’appellation multitâches !

     

    Las, ce n’est encore qu’illusion !

     

    Pourquoi ?

     

    Mais tout simplement parce que si le chef d’orchestre laissait tout le monde faire tout et n’importe quoi en même temps, la symphonie deviendrait cacophonie.

     

    Il faut bien que quelqu’un décide et attribue les tâches en fonction des disponibilités et des besoins (les programmes ont plus ou moins besoin de mémoire) !

     

    Mais pour prendre ses décisions, ce chef doit prendre connaissance de l’état de ses subordonnés …..  croyez-vous que cela puisse se faire sans qu’il en coûte en temps ?

     

    Ce n’est pas, bien entendu, l’échelle du temps de notre conscient (qui fort lente … surtout pour une échelle) mais malgré tout …. On est bien obligé de dire qu’il faut du temps au temps !

     

    Cela s’appelle la gestion des « pipes » (tuyaux en français) et des processus parallèles.

     

     

     

    Imaginez un gros programme, un truc qui doit faire plein de choses différentes ….  Si on le fait séquentiellement (i.e. chaque partie l’une à la suite de l’autre ….  Lire toutes les données, les trier, les modifier, les totaliser …. Bla bla bla …) ça prendra un temps fou et ça fera perdre beaucoup de fric aux traders et aux banques …. Alors, on divise le travail (comme dans les kolkhozes) on dit qu’on va exécuter des tâches en parallèle.

     

    On lance chacune des tâches dans un tuyau (pipe)  correspondant à plusieurs  parties  d’un programme complexe qui s’exécutent simultanément dans plusieurs tuyaux (process) indépendant les uns des autres …. Pendant que l’un calcul la tangente, l’autre calcul l’âge du capitaine ….

     

    Alors ? me demanderez-vous, tu viens de démontrer que le multitâches existe bel et bien !

     

    Que nenni vous répondrais-je illico presto !

     

    J’ai seulement démontré qu’on peut se répartir les tâches …..  mais il faudra bien à un moment ou à un autre qu’une tâche unique rassemble tous les éléments de ce gigantesque puzzle pour en faire un résultat compréhensible.

     

    Et voilà …. Nous en revenons au point de départ …. On a l’impression de faire plusieurs choses à la fois, mais en fait on passe son temps à attendre après les autres.

     

     

     

     

     

    Voilà !

     

    Le chef d’orchestre donne à chaque instruments une partition et chacun l’exécute selon le tempo … ça va tellement vite qu’on a l’impression que tous les instruments jouent en même temps quand, en réalité, ils jouent les uns après les autres un tout petit bout de cette partition.

     

     

     

    Bien entendu, il peut y avoir des silences, voire des temps morts …. Mais dans ce cas, le processeur peut utiliser ce temps pour faire du ménage …. Ou se reposer !

     

    Mais même si on lance un seul programme, il s’exécutera dans les mêmes conditions car le chef d’orchestre se fait accompagner d’un (ou plusieurs) automate dont le rôle est de scruter tout se qui se passe à l’intérieur et à l’extérieur de l’ordinateur et de cafter au chef d’orchestre qui, avec la complicité du processeur, laisse des plages de temps libre afin d’être à même de lancer à tout moment un autre programme.

     

    Au fait ! Les automates ….  Ce sont des petites extensions du ou des processeurs que le  chef d’orchestre dirige, eux aussi …..

     

     

     

    Et tout ça est calqué, en fait, sur le fonctionnement du cerveau humain qui est certes plus complexe et rapide mais pas plus malin !

     

    C’est le principe de la fonction centrale qui délègue.

     

     La différence par rapport à un gouvernement, c’est que cette fonction centrale, tout en  déléguant conserve un contrôle absolu immédiat sur tous les processus alors que le gouvernement ne sait pas ce qui se passe dans les bâtiments où se gobergent et magouillent ses hauts fonctionnaires (équivalents process) dont l’unique objectif est la réalisation de ses fantasmes, souhaits et autres désirs personnels …. Cf DSK !  CQFD ! LoL ! MdR ! moned a ra mad ! et tutti quanti ! allah Ô akbar ! prout ! bug ! ….. pirouette cacahuète et chocolat ! la main d’ma sœur ! la boîte à camembert ! le colonel Moutarde ! votez pour moi en 2012 !!!!!


     

     

     

  • La troisième guerre mondiale comme si vous y étiez !

     

    Ce dimanche là, le ciel bleu laissait darder les tièdes rayons du soleil.

    Le printemps n’en finissait plus de dérouiller ses membres engourdis par un trop long hiver et la température clémente devait bien avoir pour origine le réchauffement climatique.

     

    En tout cas le thermomètre fainéantait dans les douze degrés Celsius.

     

    Le président de la république française, dans son bureau doré, ne pouvait accepter cette défaite, pour lui c’était une erreur, une méprise inqualifiable, le peuple ne pouvait avoir élu Philippe Poutou le candidat du NPA avec 89% des 10% de suffrages exprimés , il y avait eu une triche considérable et il sentait la colère monter en lui.

     

    Avec sa colère, sa tension montait à l’unisson et il atteint bientôt les 24 de tension artérielle.

     

    Il était rouge et tremblant et n’importe quel observateur qui eut été là aurait tout de suite senti que ça allait mal se passer.

     

    Le président ruminait rageusement les causes de sa désastreuse campagne électorale.

     

    La France avait perdu son double A pour se retrouver avec un seul petit A de rien du tout parce que les chinois avaient refusé de jouer le jeu et avaient continué d’absorber toutes les industries européennes et d’inonder le marché de produits très bon marché que plus personne ou presque ne pouvait acheter puisqu’il n’y avait presque plus de salariés. Avec 35 millions de chômeurs, on peut dire que la France se ratatinait comme une vieille mue d’araignée.

     

    Merluchon, le concurrent communiste s’était délocaliser et vivait à présent à Pénisville la capitale du Boukistan.

     

    Les dirigeants socialistes avaient organisés un voyage organisé sur un transat sous drapeau Maltais et  s’étaient réfugiés à Ushuaia où ils coulaient des jours heureux et tranquilles.

     

    Mais le pire camouflet pour le petit président, c’était que les membres éminents de son propre parti étaient partis se planquer dans les îles vierges où ils avaient entassés les millions de milliards qu’ils avaient détournés en vendant les biens publics aux enchères aux chinois.

     

    Le Panthéon, la tour Eiffel, le Louvre … tout Paris était maintenant chinois, Bordeaux était chinois, Lyon, Marseille, Le Havre, Nantes, Bornambusc, Reims, Strasbourg …..  tout, tout était chinois sauf Brest qui était russe, Ablon qui avait résisté aux barbares et aux coups de boutoirs des financiers vérolés qui avaient fini par renoncer et partir avec Roccard au pays des pingouins et l’Ardèche totalement ravagée par l’explosion de la centrale nucléaire de Pierrelatte.

     

    Le président, seul avec lui-même, sa conscience et ses remords pleurait sur son sort.

     

    Entre deux sanglots, il sortit la valisette de sous sa cachette.

     

    Elle ne pesait pas lourd. Noire, noire comme ses idées …  noires.

     

    Lentement, comme s’il sirotait un pastis de Marseille (renommée Tchang  Couenne Ville), il composa le code du verrou puis fit basculer les petits loquets gris métallisés qui claquèrent comme des hoquets.

     

    Il se leva et alla jusqu’à la baie vitrée qui donnait sur le grand parc vert dont les arbres bourgeonnaient et les buissons se frisaient de petits nodules vert émeraude. Un rouge-gorge se posa sur le rebord cimenté de la fenêtre et s’envola aussitôt à la vue de la mine effondrée du président.

     

    Le parc lui sembla triste, le rouge-gorge lui sembla triste, le ciel bleu lui sembla triste, il se sentit triste.

     

    Comment, mais comment les français avaient-ils pu voter pour Poutou ? Poutou, putain, ce n’est pas un nom de président ! Merde !

     

    Poutou c’est un nom de ….. de rien de JNSPQ (je ne sais pas quoi) un nom d’anonyme ….

     

    Monsieur Poutou ….  Monsieur le président Poutou ….

     

    Non, décidemment, c’était hors de question, jamais, jamais lui, vivant il ne laisserait entrer dans les jardins, dans les appartements, dans les bureaux de l’Elysées un « Poutou » … plutôt mourir ….

     

    Il revint s’asseoir dans le doucereux fauteuil de velours rouge et vert  … pourquoi pas bleu blanc rouge ?

     

    Il ouvrit calmement, très très calmement la mallette comme il l’avait fait à son investiture quand il était rentré beurré du Fouquet’s 

     

    Pardon, je me suis absenté quelques secondes pour suivre la minute de Geluck sur la 2. C’est fou ! A chaque fois, je me fais avoir …. Je me dis …. Non, c’est pas possible, ça ne peut pas continuer aussi connement ….. et puis …. Ben oui …. C’est vraiment con !

     

    Bon !

     

    Donc, le président se penche sur la mallette ouverte … la première chose à faire, c’est de choisir une cible …. Là …..  il hésite longuement …… il viserait bien les îles vierges ou Ushuaia ….. mais dans ces deux cas, il sait qu’il n’y aura pas de représailles ….. Bien sûr, les seuls capables de répondre avec la plus grande violence sont les chinois ….  Mais les chinois ….. c’est pas facile, comme décision, ils sont quand même partout ou presque en France …. Ce sont un peu ses maîtres ….  Il hésite ….

     

    Il se lève, se sert un grand verre de Bénédictine, cet alcool capable de percer n’importe quelle paroi abdominale.  Ouah putain ….. ça brûle !!!!

     

    Son doigt caresse lentement le bouton rouge … comme si c’était le clitoris de Carla ….  Merde !!!! les larmes lui montent aux yeux et se déversent avec abondance dans la mallette ….. Carla, partie avec Borloo et Giulia  aux îles vierges ……

     

    Vite …. Changer de pensées, ne pas se laisser attendrir …..

     

    Il appuie sur le bouton rouge.

     

    La mallette couine comme une sirène …  et  un gyrophare bleu nuit tourne avec frénésie     «  Vous n’avez pas choisi de cible !!! » «  Vous n’avez pas choisi de cible !!! » «  Vous n’avez pas choisi de cible !!! » «  Vous n’avez pas choisi de cible !!! » «  Vous n’avez pas choisi de cible !!! » «  Vous n’avez pas choisi de cible !!! »  …

     

    Le président, un instant désarçonné, se remet de ses émotions et hurle : « Je n’ai pas choisi de cible !!! » ….  Il appuie brutalement sur ‘Chine’ puis sur le bouton rouge …

     

    Le gyrophare s’arrête en même temps que la voix tonitruante.

     

    Un moment ….  S’étire …. Rien … il ne se passe rien …..

     

    Le président appuie encore sur le bouton rouge et une petite voie de jeune fille lui susurre : « Et le code, il faut saisir le code … ! »

     

    Merde ! Le code …..  c’est quoi ce putain de code ?

     

    Ah Oui ! la date de naissance de Giulia !

     

    Il saisit le code et appuie sur le bouton rouge … la petite voie de jeune vierge lui susurre : « La Chine vient d’être rasée du globe. »

     

    Le sourire du président s’éteint brusquement …. Il bégaye : «  Me Me Mais ….  Je je je j’ai pas  pas pas dit O O O ‘OK’ … »

     

     

     

    Et voilà !

     

    La Chine n’a pas attendu d’être détruite pour envoyer tous ses missiles nucléaires …. Sur tous les autres continents, tous les autres pays ….

     

    Zoup ! la planète est rayée de la carte …. Interstellaire !!!!

     

    C’est con, hein, la guerre !

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • Oui-Oui au pays des froggies – DSK victime de ragots et de mauvaises blagues antisémites !

     

    DSK a été regardé par 13 millions de téléspectateurs.

    Comment on le sait ? Ben on les a compté, té, c’te bonne blague !

    Qu’est-ce qu’il a dit ?

    Ce que j’écrivais au lendemain de son arrestation, à savoir que cette salope de femme de ménage lui a sauté dessus pour lui arracher son falzar et lui sucer la bite !

    Enfin … il ne l’a pas dit ainsi, il a dit : « le procureur Vance l’a dit et démontré, je suis totalement innocent, la femme de ménage est une mythomane pétomane dangereuse qui ne suce pas que des bites mais aussi des bourses  !  »

    Il a aussi conclu sa prestation impromptue par ces mots : « on verra ».

    Moi je dis : « c’est tout vu ! »

    D’ailleurs, les commentaires vont bon train ……. train !

    Ségo dit : « DS Koi ? »

    Martine lui emboîte la voix et dit : « Je ne suis pas la gourde qu’on dit ! »

    Arnaud de Monte au Bourg : «  S’il n’en reste qu’un, nous serons tous là ! »

    Hollande réplique «  Au pays des fromages, Oui-Oui n’est pas prophète ! »

    Valse sursaute : « Qu’on me jette la première couille si je veux bien me faire sucer par Nafissa tout sur le zizi ! »

    Mélanchon sort son clip et lance : «  je n’ai pas les bons outils pour déplacer la montagne avec mes doigts et vider la mer avec mon slip ! »

    L’UMP n’est pas en reste.

    Sarko sourit : « Touche pas à ma Carla, elles sont deux ! »

    Rama Y’adeux  sautille : «  Pourquoi il m’a jamais proposé …..  je ne suis pas assez bien pour lui, peut-être ! ? »

    Borloo chante : « il est des nôôôôOOOtres  … »

    Rachida se trémousse : « ramadja la mouquère trempe ton nœud dans la soupière et je te fais une fellation … ! »

     

    C’est toute la classe politique qui sait meuh à qui mieuh mieuh en lâchant lâchement  le diablotin trousseur de jupons de sofitel.

    La morale de tout cela ?

    Y’en n’a pas, moi, je savais dès la première seconde du psychodrame que sa sainteté DSK s’en tirerait blanc comme la neige d’antan  ….   Ses appuis sont puissants et capables de déboulonner le procureur Vance qui a dû avoir très chaud au cul sous les menaces de qui vous savez ….  Les mêmes qui saignent le monde aux quatre veines et espèrent aller encore et toujours plus loin, jusqu’à ce que nous disparaissions dans la masse de leurs esclaves .

     

    War sav! tud daonet deus an douar !
    kent mervel gant an naon, war sav
    Ar skiant a gomz hag a lavar
    Reiñ an diwezhañ taol-chav !
    Ret eo teuler ae bed-kozh d'an traoñ
    Mevelien paour war-sav, atav !
    Greomp evit mad dezhi he c'haoñ
    Bezomp mestr lec'h bezaň esklav !


    REFRAIN
    An emgann diwerzhañ zo
    Holl war sav hag arc'hoazh
    Na vo er bed met ur vro
    Da vihan ha da vraz

     


     

     

  • Dernière nouvelle de Fukushima le Dimanche 8 mai 2011 : TOUT VA BIEN !

    Vous connaissez tous le dicton : « pas d’nouvelles, bonne nouvelles ! »

    Eh bien figurez-vous que depuis bientôt 1 mois nous n’avons plus aucune nouvelle de Fukushima dans les médias ; c’est donc que tout va bien ! (CQFD)


     

    Las ! si vous cherchez un peu sur internet, la vie de la centrale n’est pas très rose, je dirais même qu’elle est plutôt au rouge et encore ….. c’est ce qu’on veut bien nous dire !

    Fukushima mon désamour au 6 mai 2011

     

     

     

    Quant à la France, le gouvernement qui redoute une opinion anti-nucléaire, instructions ont été données aux médias pour qu’ils gardent un silence absolu sur ce qui se passe au Japon.

     

    Dormez en paix braves citoyens, on vous gave de mariages princiers et de béatification et de terroristes exécutés dans l'allégresse générale qui vous laissent beats, mais pas un mot sur la mort qui rode et plane au dessus de nos têtes !

     


  • 20 mars 2011 - 27 mars 2011 ELECTIONS CANTONALES - personne n'en parle ... pourquoi ?

    On nous gonfle avec les présidentielles de 2012 et pas un mot, pas le moindre mot, nulle part sur les cantonales !!!

    Français, on vous prend pour des boeufs ............  réveillez-vous, prenez exemple sur les tunisiens, les égyptiens, les libyens ....

    Quelques infos importantes :

     

    Élections cantonales

    Mis à jour le 20.01.2011 par Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) et Ministère de l'intérieur

    Réforme de l'organisation territoriale - 27.12.2010

    En 2014, conformément à la loi n° 2010-1563 du 16 décembre 2010 de réforme des collectivités territoriales,http://www.service-public.fr/images2/commun/site-ext.png les conseillers territoriaux remplaceront  les conseillers régionaux et les conseillers généraux.

    Cette page reste d'actualité pour les conseillers élus avant cette date.

    Principe

    Les conseillers généraux de chaque département sont élus, au suffrage universel direct, par les électeurs français lors des élections cantonales.

    Périodicité

    Durée du mandat

    La durée du mandat des conseillers généraux élus en 2008 est de 6 ans.

    La durée du mandat des conseillers généraux élus en 2011 est de 3 ans.

    Ils seront remplacés en mars 2014 par des conseillers territoriaux.

    Renouvellement par moitié

    Le conseil général est renouvelé par moitié tous les 3 ans (sauf décalage évoqué ci-dessus).

    Lors de chaque élection cantonale, tous les électeurs ne votent pas, puisque seulement la moitié des cantons est concernée.

    Lors des élections des 20 et 27 mars 2011, seuls les électeurs des cantons renouvelés en 2004 participent aux élections.

    A noter : il n'y a pas d'élections cantonales à Paris car le territoire de la ville de Paris recouvre aussi le département. C'est le conseil de Paris qui fait office de conseil général et de conseil municipal.

    Mode de scrutin

    Pour chaque canton, un conseiller général est élu au scrutin uninominal majoritaire à 2 tours.

    Premier tour

    Pour être élu au 1er tour, un candidat doit obtenir :

    • au moins la majorité absolue des suffrages exprimés (plus de 50%),
    • et un nombre de suffrages égal à au moins 25 % des électeurs inscrits.

    Second tour

    Pour être candidat, il faut avoir obtenu au 1er tour un nombre de suffrages au moins égal à 12,5 % des électeurs inscrits.

    Toutefois, si un seul candidat franchit cette barre, le candidat arrivé en seconde position peut se maintenir.

    Le candidat qui obtient le plus grand nombre de suffrages est élu.

    Références

  • Pourquoi et comment j’ai quitté la rue 89

     


     

     

    De : Yann Guegan (Rue89)

    > Envoyé le : Dim 17 octobre 2010, 12h 27min 27s

    > Objet : Vos commentaires sur Rue89
    >
    > Yfig,
    >
    > Merci de cesser les commentaires agressifs, insultans ou hors-sujet et
    > donc contraires à la charte de Rue89. Si vous persistez, nous devrons
    > bloquer votre compte.
    >
    > --
    > Yann Guegan
    > Webmaster | Community manager à Rue89
    >
    >===========================================================

     

     

    Ø       Bonjour M. Guegan,
    >
    > Je ne sais pas ce que vous avez pris comme substance, mais, si remettre à sa
    > place un intervenant ou critiquer d'égal à égal un autre intervenant qui a
    > toute latitude (avait) pour répondre c'est être agressif et insultan(t) et
    > hors sujet ...  alors, vous avez raison.
    >
    > Cependant, je vous saurez gré de bien vouloir utiliser un ton plus modéré
    > lorsque vous vous adressez à moi par mail personnel.
    > Votre ton comminatoire ne me convient pas et je vous emmerde.
    >
    > Retirez mon compte et n'en parlons plus, votre raidissement est lié aux
    > articles de merde que vous écrivez sur rue huit neuf qui devient de facto la
    > rue de la merde, alors .....  j'ai pas envie de salir mes beaux souliers
    > vernis.
    >
    > J'espère que vous écrivez de cette façon à tous les intervenants et qu'ils
    > réagiront tous comme moi.
    >
    > A bon entendeur, allez vous faire foutre !!!!!
    >
    > Yfig

    Ø      =======================================================

    De : Yann Guegan (Rue89)
    À : Yfig

    Envoyé le : Dim 17 octobre 2010, 15h 11min 11s
    Objet : Re: Re : Vos commentaires sur Rue89

    Ouh là, du calme, vous avez reçu un message standard adressé à tous
    les commentateurs qui ne respectent pas les règles. Cf. ce que vous
    écriviez au Yéti :

    "Non, c'est plutôt la pensée minimaliste ........ comme votre commentaire !
    Quand on est étriqué du bulbe, on a du mal à appréhender le monde
    alors on réduit le monde à soi ...... et on prône le simplisme .....
    du yéti !"

    Un peu plus loin, un commentaire qui n'a rien à voir avec le sujet plus haut :

    "Frédéric Pagès, le Canard Enchaîné et l’abrutissement de masse !
    Frédéric Pagès, vous savez, le philosophe inventeur du ‘Botulisme’, le
    créateur de philosophe …. Comme BHL, par exemple …. Et accessoirement
    journaliste au Canard Enchaîné ….Eh bien ……"

    C'est un peu gonflé de votre part d'agresser les gens et de spammer
    les coms, et ensuite de m'agresser par mail. Calmez-vous, changez de
    ton, et tout se passera bien à nouveau.

    --
    Yann Guegan | Webmaster & Community manager à Rue89
    facebook.com/rue89 | twitter.com/rue89

     

    ============================================================

     

     

     

    Monsieur Guegan,

    J'ai bien compris que vous faisiez l'objet d'attaques en règle de fascistes, mais c'est un mauvais procès de mettre tout le monde dans le même panier.

    Un message standard, dites-vous, eh bien ma réponse, elle, ne l'était pas parce que je n'ai rien trouvé de standard ni d'adapté dans votre message.

    Vous me conseillez de me calmer, je vous retourne le compliment.

    Quant à mes postes, pour ce qui concerne le yéti, je suis sincère et je maintiens ce que j'ai écrit, que cela vous plaise ou non.
    Vous l'avez censuré, je n'ai pas rué (89) !

    Mon post sur le canard enchaîné est hors propos, mais il n'y a nulle part sur rue 89 pour poster des chroniques, alors je les ai toujours mises un peu n'importe où sans problème auparavant.
    Vous l'avez effacé ....  je n'ai rien dit, j'ai quitté rue merdique (c'est rien, juste une blague médiévale que vous ne pouvez pas comprendre .....)

    Vos articles sont de plus en plus des articles moralisateurs, de moins en moins journalistiques .....  votre opinion, on s'en tape, on veut de l'information, de la vraie, objective, mais pas une pensée pré-mâchée, pas des articles Mcdo !

    Vous m'envoyez un message inutile, j'avais déjà compris que ç'en est fini de la liberté d'expression sur votre site à cause de celles et ceux qui vous ont attaqués.  Désormais, il faudra dire du bien de l'article, caresser le """journaliste"""" dans le sens du poil pour ne pas être censuré ..... 

     

    vous m'avez bien regardé ???????????

    Bonne continuation (je me comprends ....) et restez entre vous.

     

  • NON, vous n’aurez pas la peau des couilles du pape ! Carla et Nico, y’a du gaz dans les pets charmants !

     

    L’église se dit victime d’attaques philosémites liées à ses frasques pédophiles.

    Mais qui a tâté les petits enfants les premiers ?

    Confondre attaques et révélation, ce n’est pas digne des représentants des mirages religieux !

    Alors comme ça, les petits enfants violés, ça ne mérite pas une attaque en règle ?

     

    QUOI ?

    C'est pas vrai ?

    Je n'ose y croire !

    ça semble tellement réaliste .... on a vraiment beaucoup de mal à ne pas y croire !

    Moi, je dis que Nicolas se tape R. Dita et que Carlita passe dans le lit de Christophe Méha et parfois dans celui de Benjamin Piolet !

    Et que ceux qui prétendent le contraire le prouvent !

     

     

    Et le pape, il couche avec les petits enfants de chœur de "jé suce" ?

     

  • Quand un message d’iPidiblue (Pierre Driout) relayé par votre serviteur finit par atteindre les oreilles qu’on écoute et Christine Lagarde à poil sur son poney refuse de se faire remonter les bretelles !

    Ca y'est, le fichier de flicage du MRAP qu'iPidiblue me signalait il y a quelques semaines et les divers sites où je l'ai planté (y compris la Halde) .... a fait son chemin ......

    C’était dans les commentaires de mon article 30-01-2010:

    http://yfigexnihilo.hautetfort.com/archive/2010/01/29/pauvre-langue-francaise-en-ton-nom-que-de-vilenies-et-de-fel.html#comments

    Et je le commentais de la façon suivante :

    Ce rapport est terrifiant, c'est l'Hydre de Lerne puissance dix, tout y est amalgamé de façon absolument fascisante et liberticides !
    C'est ABOMINABLE !
    Aucun discernement, aucun humour, du raciste à l'état pur, du vrai, celui-là, le pire, celui qui ne laisse aucune chance ni à l'intelligence ni à l'esprit !!!!!

    Putain, mais qu'attend le gouvernement pour dissoudre ce nid d'antidémocratie facho ?

    De plus, tu l'as remarqué, le lien que tu m'as donné me signale automatiquement au MRAP qui va, je n'en doute pas épluché (si ce n'est déjà fait car j'avais déjà eu plus de 1600 pages consultée - en fait copiées ...) et surveillé !

    Tiens, je me demandais d'où me venaient toutes cs consultations de mon blog .... plus besoin de chercher !

    Ils ont tissée une toile qui va nécessairement les renvoyer vers l'ensemble de la population puisqu'en me surveillant, ils surveillent tous les internautes qui passent par là sans avoir jamais rien demandé à personne !

    Qu'ils aillent se faire foutre avec leurs métodes nazies !

    Ecrit par : Yfig en léger différent de Pékin | 30.01.2010

    Un article :

    Quand le MRAP fait des listes noires

    Publié le 22 février 2010 à 06h45

    Par :

    L'auteur

    Elisabeth Lévy et Jérôme Leroy sont journaliste et écrivain.

    ici :

    http://www.causeur.fr/causeur-a-lindex,3840

    et repris par Rue89 ici :

    http://www.rue89.com/la-tribune-du-vaticinateur/2010/02/26/en-ajoutant-causeurfr-a-sa-liste-noire-de-sites-le-mrap-derape

    Fichier que j’avais commenté sur le post :

    http://www.lepost.fr/article/2010/01/30/1915588_un-excellent-rapport-sur-tous-les-sites-interrnet-racistes-antisemites-clericaux-d-extreme-droit-d-extreme-tout_1_0_1.html

    Article qui avait foutu le bordel chez le Stalker à sa mémère :

    http://stalker.hautetfort.com/archive/2010/01/30/stalker-revu-et-corrige-par-le-mrap.html

    et j’ai droit au dédain d’un certain Mathieu (ancien observateur) un macaque qui gueule comme un babouin :

    http://lancienobservateur.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/01/13/je-suis-antisemite.html

  • Le site de la révélation perpétuelle.

     

    Si vous avez un moment à perdre,

    Si votre existence est faite d’incertitudes et que vous voulez savoir ce qui fait que d’aucuns ne partagent pas vos problèmes existentiels,

    Si la vie, la mort, l’argent, l’amour, le sexe, le vent,la pluie et le soleil sont à vos yeux des choses mystérieuse et que vous aimeriez qu’on vous les explique d’un mot,

    Si la dialectique ne vous rebute pas,

    Si les réponses de jésuites vous intéressent,

    Si vous êtes à la recherche de la vérité brute et brutale …….

    Ne cherchez plus, j’ai trouvé pour vous le Saint Graal, l’adresse internet qui apportera toutes les réponses à toutes vos question en l’espace d’un simple clic !

    Voici, mesdames, mes demoiselles et mes cieux le site du tout puissant :

    TOUT PUISSANT

    Moi, vous m’connaissez, je ne sais pas résister à l’appel des sirènes …. D’ailleurs, je ne cherche pas non plus.

    Aussi, me suis-je rapidement décidé à partager avec le tout puissant mes doutes métaphysiques.

    Aurai-je ou pas une réponse ….. ?

    Voici ce que je lui ai écrit :

    « Bonjour, Monsieur Miller (si c'est bien vous qui êtes derrière cet écran ... avec le virtuel ....),

    J'ai lu avec attention vos réponses aux diverses questions qui vous ont été posées.

    Une chose me surprend, c'est la constance de vos certitudes.

    Seriez-vous tombé, à l'instar d'Obélix, quand vous étiez minot dans le baquet de la vérité universelle ?

    Vos jugements sur les hommes et le monde semblent si péremptoires qu'il est difficile de croire qu'il y a une pensée tapie derrière votre assurance.

    N'avez-vous pas, une fois pour toutes, décidé de ce qui est juste et ne l'est pas ?

    Etes-vous en communication directe avec les déités ?

    Le doute qui, selon Bergson, est, avec le rire, le propre de l'homme, ne vous étreint-il donc jamais ?

    Vu du côté du spectateur, on a plus l'impression d'emporte-pièce que de façonnage, d'objet de magasin de souvenirs que de galerie d'art ....

    Bien à vous

    Yfig »