Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

J'suis noble mais j'me soigne - Page 4

  • La grande surenchère des idées débiles est lancée ...... faites vos jeux .... rien n'va plus ..... l'internationale en Breton !

    Madame Parisot pour qui j'ai le plus grand respect et une infinie admiration pour son souci permanent du peuple des petits, des travailleuses et des travailleurs sans oublier les cadres moyens, supérieurs et autres ....  s'offusque à l'idée qu'on puisse imaginer une réduction des indemnités chômage pour les plus hauts revenus.

    Qu'elle soit remerciée pour cette bonne parole.

     

    Mais d'aucuns n'apprécient pas son altruisme à sa juste valeur et voici ce que j'ai noté sur Le Post écrit par un certain François (56 ans) :

    on se propose de réduie les pensions de la noblesse.

    louis XVI qui l'avait suggéré à son frère le comte d'Artois en le priant d'arreter de faire le con c'était vu répondre : " Nos pensions ne doivent pas êtres proportionnelles à nos recettes mais à nos besoins"

    Trois ans après la guillotine fonctionnait à plein régime.

    Eh bien, c'est exactement ce que parisot vient de nous sortir.

    A dans trois ans donc.

     

    Mais pourquoi attendre 3 ans ???

    Allons, un peu de courage, ELIMINONS les pauvres dès maintenant, ainsi nous pourrons tous rouler en Porsche, naviguer sur des yachts, boire des bons vins et des alccols chers, manger du filet avec des pieds bleus, vivre dans des palais et épouser des princesses.

     

    Debout les damnés de la teeeerrre ..... l'internationaaaaalee sera le genre humains .....

     

     

    Debout les damnés de la terre
    Debout les forçats de la faim
    La raison tonne en son cratère
    C’est l’éruption de la fin
    Du passé, faisons table rase
    Foule esclave debout debout
    Le monde va changer de base
    Nous ne sommes rien soyons tout

     

    REFRAIN
    C’est la lutte finale
    Groupons-nous et demain
    L’internationale
    Sera le genre humain

     

     

     

    Il n’est pas de sauveurs suprêmes

    Ni Dieu ni César ni tribun
    Producteurs sauvons-nous nous-mêmes!
    Décrétons le salut commun
    Pour que le voleur rende gorge
    Pour tirer l’esprit du cachot
    Soufflons nous-mêmes notre forge
    Battons le fer quand il est chaud

     

    REFRAIN
    C’est la lutte finale
    Groupons-nous et demain
    L’internationale
    Sera le genre humain

     

     

     

     

    L'état comprime la loi triche
    L'impôt saigne le malheureux
    Nul devoir ne s'impose aux riches
    Le droit du pauvre est un mot creux
    C'est t'assez languir en tutelle
    L'égalité veut d'autres lois
    Pas de droits sans devoirs dit-elle
    Egaux pas de devoirs sans droit

     

     

    REFRAIN
    C’est la lutte finale
    Groupons-nous et demain
    L’internationale
    Sera le genre humain

     

     

     

    Les rois nous saoulaient de fumées
    Paix entre nous guerre aux tyrans
    Appliquons la grève aux armées
    Crosse en l'air et rompons les rangs
    S'ils s'obstinent ces cannibales

    Á faire de nous des héros

    ils sauront bientôt que nos balles
    Seront nos propres généraux

     

    REFRAIN
    C’est la lutte finale
    Groupons-nous et demain
    L’internationale
    Sera le genre humain

     

     

    Ouvriers paysans, nous sommes
    Le grand Parti des travailleurs
    La terre n’appartient qu’aux hommes
    L’oisif ira loger ailleurs
    Combien de nos chairs se repaissent
    Mais si les corbeaux les vautours
    Un de ces matins disparaissent
    Le soleil brillera toujours

     

     

    REFRAIN
    C’est la lutte finale
    Groupons-nous et demain
    L’internationale
    Sera le genre humain

     

     

     

    Hideux dans leur apothéose
    Les rois de la mine et du rail
    Ont-ils jamais fait autre chose
    Que dévaliser le travail ?
    Dans les coffres-forts de la banque
    Ce qu'il a créé s'est fondu
    En réclamant qu'on le lui rende
    Le Peuple ne veut que son dû

     

     

     

    Je ne puis résister au plaisir de  vous le mettre en Breton ...

     

    Brezhonneg

    War sav! tud daonet deus an douar !
    kent mervel gant an naon, war sav
    Ar skiant a gomz hag a lavar
    Reiñ an diwezhañ taol-chav !
    Ret eo teuler ae bed-kozh d'an traoñ
    Mevelien paour war-sav, atav !
    Greomp evit mad dezhi he c'haoñ
    Bezomp mestr lec'h bezaň esklav !


    REFRAIN
    An emgann diwerzhañ zo
    Holl war sav hag arc'hoazh
    Na vo er bed met ur vro
    Da vihan ha da vraz

     

    Etrezomp na n'eus salver ebet,
    Na pab, na doue, na den all !
    Ha deomp hon unan a vo ret
    Ober amañ ar gwir ingal
    A-benn harzh laeron bras da noazout
    Derc'hel ar spered en e blom
    C'hwezomp hon c'hovel pe 'vefomp boud
    Ha dav d'an houarn keit m'eo tomm !

     

    Ar stad a zo fall, pep lezenn kamm
    An deog a wad ar paour-kaez den
    Deverioù d'ar re vras n'eus foeltr tamm
    Gwirioù ar paour-kaez zo ven
    Awalc'h eo dindan vestr kastiañ
    Al lealded c'houlenn traoù all
    Dindani vefomp holl memes tra
    Gant deverioù droejoù ingal.

     

    Ken hudur en kreiz o brazoni
    Hon mistri
    war an holl labour
    Deus graet biskoazh nemet ransoniñ
    Laerezh poan ar micherour
    Rag en prez kloz an dud didalvez
    Kement vez krouet vez teuzet
    Goulennomp vo rentet hep dale
    D'ar bobl kaez ar pezh zo dleet !

     

    Holl micherourien ha kouerijen
    Memproù a labour er bed-mañ
    Ar bed-mañ zo d'al labourerien
    An dud didalvez diwarnañ
    Deus hon c'hwezenn gwelit int lard mat
    Na pa deufe ur seurt brini
    Un deiz ar bed paour-mañ da guitaat
    An heol zalc'ho da lugerniñ.

     

    Garzh ebet ken kreiz-entre pep bro
    An holl dud breudeur war ar bed
    Ar brezeloù diot er blotoù
    Dav d'ar re vraz c'hoazh mar bez ret
    Evite na n'afomp biken ken
    A-vilieroù d'en em drailhañ
    War sav pa 'mañ ar skiant o ren
    Deomp vo ret terriñ pe blegañ.

  • LA GRANDE IMPOSTURE : les riches demandent à être taxés !

    Mais quelle pantalonnade !!!

    Savez-vous ce qui les motive ?

    En temps de crise extrême, l'Etat s'effondre et la Nation fait appel à l'Assemblée Nationale Constituante (rien à voir avec l'Assemblée des nantis actuelle !).

    La Constituante (comme on dit) décrète immédiatement la nationalisation des banques et des fortunes françaises.

    Vous comprenez pourquoi ces riches très riches chient dans leur froc !!!!!!

     

    Ca se confirme jour après jour ......  on va au clash .....

     

    pain de coucou !!!!!

  • DSK

    Que vous disais-je ?

    Allons, ne me dites pas que vous avez déjà oublié mon petit billet qui vous expliquait par le détail ce qui s'était passé dans la suite 2806 ?

     

    Eh oui ! Encore une fois, mes lecteurs ont été les premiers informés des faits réels sensés s'être déroulés.

    Bon, la seule chose que je n'avais pas anticipé, c'est qu'ils iraient aussi loin dans la salissure ......

    Prétendre que ma cliente serait une pute qui aurait continué ses activités subversives avec une épaule cassée, et qu'elle aurait appelé son camarade dans une prison hors d'atteinte pour commander du champagne pour son ex afin qu'il partage la liesse d'icelle en se livrant à des libations fébriles et ostentatoires .....

     

    Mais pour le reste, hein ! ?

    Je suis bien informé, mon voisin est Jésus, il voit tout, entend tout, sait tout et n'hésite pas à me communiquer ses bons tuyaux .....

     

    Té, d'ailleurs, s'il ne m'a pas blousé (il a des côtés farceur), je devrais remporter le gros lot de l'euromillion .....  il ne me manque plus que le tiquet !

     

     

    Next step dans l'affaire DSK ......

    Il va revenir dard dard en France pur récolter les fruits de sa popularité revirginisée.

    Les français qui sont tous plus couillons les uns que les autres, vont se précipiter dans le piège à cons des élections et voter comme un seul perdreau pour l'ami DSK qui, fort de sa popularité va se faire construire un avion dix fois plus dispendieux que celui de Sarko et qui contiendra, entre autres, une suite spéciale entièrement peuplée de bayadères et autres gueishas toutes plus soumises les unes que les autres chargées de répondre au moindre désir du nabab.

    DSK ne quittera plus son énorme avion (qui d'ailleurs sera trop gros pour décoller) et il pilotera la France depuis sa chambre où il pourra se promener nu en suçant des cachuètes et en sirotant du fiel de kippa (très recherché pour ses effets aphrodisiaques !).

     

    La France va mêler sa voix aux voix des nations européennes et rejoindre le concert des pays ruinés l

    (J'ai relevé cette tournure de phrase dans un JT, je l'ai trouvée particulièrment conne et je vous la ressers parce que je vous aime bien et qu'il faut partager les bons filons avec ses ami(e)s ! )

     

    La Chine, cette brave petite va nous racheter et nous irons tous casser des cailloux dans les mines d'Oural pour construire des datchas aux mandarins obèses.

     

    vive Bouddha, le chihuahua écossais, le setter laotien et le bichon tibétain !!!!!

  • Quelques chiffres !

     

     

     

     

    Visites en juin 2011

    Visiteurs uniques

    Visites

    Pages

    Pages par jour (Moy / Max)

    Visites par jour (Moy / Max)

    977

    3 588

    7 788

           338 / 721

           156 / 196

     

                                                                 
                                                                 
  • J’aime bien piquer des trucs sur le blog de Pierre Driout …… je suis un pilleur de pierres !

     

     

    Donc, il écrit :

    « Une langue sans subjonctif c'est indubitablement une langue qui veut faire moderne, c'est à dire une langue sans flexion. Ou sans point de rupture ... mais la raideur d'une langue signifie aussi beaucoup, elle veut dire que cette langue s'apprête à résister de toutes ses forces à quelque chose qui surgit loin d'elle, à un subsconscient dont elle ne veut pas, le subjonctif est donc la langue du désir caché ! »

    Je n’ai pas l’intention de répondre personnellement à ces allégations, je cède bien volontiers la parole à mon autre ami …. François Villon :

     

    Ballade des langues

     

    En reagal, en arsenic rocher,

    En orpigment, en salpestre et chaulx vive ;

    En plomb boillant, pour mieulx les esmorcher ;

    En suif et poix, destrampez de lessive

    Faicte d’estronts et de pissat de Juifve ;

    En lavaille de jambes à meseaulx ;

    En raclure de piedz et vieulx houseaulx ;

    En sang d’aspic et drogues venimeuses ;

    En fiel de loups, de regnards et blereaux,

    Soient frittes ces langues envieuses !

     

    En cervelle de chat qui hayt pescher,

    Noir, et si vieil qu’il n’ait dent en gencive ;

    D’ung vieil mastin, qui vault bien aussi cher

    Tout enragé, en sa bave et salive ;

    En l’escume d’une mulle poussive,

    Detrenchée menu à bons ciseaulx ;

    En eau où ratz plongent groings et museaulx,

    Raines, crapauds, telz bestes dangereuses,

    Serpens, lezards, et telz nobles oyseaulx,

    Soient frittes ces langues envieuses !

     

    En sublimé, dangereux à toucher ;

    Et au nombril d’une couleuvre vive ;

    En sang qu’on mect en poylettes secher,

    Chez ces barbiers, quand plaine lune arrive,

    Dont l’ung est noir, l’autre plus vert que cive,

    En chancre et fix, et en ces ords cuveaulx

    Où nourrices essangent leurs drappeaulx ;

    En petits baings de filles amoureuses

    Qui n’entendent qu’à suivre les bordeaulx,

    Soient frittes ces langues envieuses !

     

                  ENVOI.

     

    Prince, passez tous ces friands morceaux,

    S’estamine n’avez, sacs ou bluteaux,

    Parmy le fons d’unes brayes breneuses ;

    Mais, paravant, en estronts de pourceaulx

    Soient frittes ces langues envieuses !

     

     

         

  • On a bien le droit à un moment de détente - crédiou ! (envoyé par mon pote Maurice, qu'il en soit remercié)

     

     

    Délire d'informaticien !!!!!

     

     

     

     

     

    GENIAL....

     

     
    Bagarre sur ordinateur ... SUPERBE ! 

     

     

    Cliquez moi


     

    Clique simplement sur l'image ci-dessus, ensuite clique sur "play". 

    Ne touche plus à la souris après ça. 

    Regarde cette pièce de créativité brillante. On aimerait savoir qui a eu l'idée et le temps de faire ça !

  • Mais qu'est-ce que je fous sur cette non de dieu de terre ?

  • Mais où donc sont passés mes lecteurs ? je crois les vents les ont ventés. Fukushima à poil sous la douche avec Sarkozy en caleçon !

    Boudiou d'boudiou ..... si j'étais payé au lecteur, je n'aurais plus qu'à mettre la clef sous le paillasson et me jeter dans la piscine du réacteur nucléaire le plus proche !

    J'ai perdu mes chers, mes très chers lecteurs, tout ceux qui cherchaient (google) les mots secrets qui apportent la clientèle et la gloire !!!

    Cul, bite, Bigard, Dieudonné, Bedos, Ruquier, Nadine Morano, Kociusko Moriset, Rachida, Radada, Ramama youp la la !!!!

    Allons, je dois redresser vigoureusement la barre ....  au figuré comme au pas propre ....  sinon, je finirai par me retrouver seul face à moi-même et ça, je le redoute (sans pub) par dessus tout car je me connais, je veux toujours avoir le dernier mot !!!

     

    Revenez, braves lecteurs, je vous promets du pouvoir d'achat, des congés bien payés, des textes bien léchés (comme des glaces au pistou), des jeux de mots à vous faire péter les boutons de braguette ou les bretelles de soutifs .....  des calambredaines, des carabistouilles, des onomatopées, des oxymores, des apories .....  tout ce que vous voulez, mais ne partez pas ....  j'ai encore tant de choses à vous dire !!!

     

    OH ! Et puis après tout ....  je m'en branle de vos états d'âme et votre mauvaise humeur, je vous laisse partager tout ça entre vous et je retourne à mon jardin, à ma mare, mes grenouilles, mes tritons, mes têtards (qui vous ressemblent), mes ides et mes koys et à mes dityques.

     

    Bien l'bonjour !

  • Et voici que les candidats se crispent sur les starting blocks : Mélanchon rumine, Ségolène fulmine, Sarko calamine, DSK s’imagine, Hulot ravine, Marine marine, de Villepin ballerine …. Et moi et moi et moi …..

    La chasse aux votes est lancée ……

    C'est pourtant vrai que tout cela est fort pathétique !

    J'hésite entre DSK et Sarko !

    C'est vrai, quoi, ce choix est vraiment cornélien !

    Qui de l'un défendra mes intérêts ?

    Qui de l'autre défendra ses propres intérêts sans se soucier des miens ?

    Poser la question est, je crois, y répondre.

    Les actes ! Voilà ce qui les trahit l'un et l'autre.

    Les actes de vandalisme.

     

    Alors ... Le Pen et on repart comme en 14 vers les grandes illusions des pharaoniques promesses qui ne peuvent être tenues car nous sommes dans un mode devenu virtuel par la magie noire du mondialisme !

    Ainsi, personne n'a remarqué le manque de ferveur des islamistes dans les émeutes des pays arabes !!!

    C'est drôle, non ?

    Même en Libye on ne voit pas un seul barbu dans les rues !

    Depuis le temps qu'on nous rebat les portugaises avec les menaces islamistes et les remparts qu'il convenait de défendre pour notre plus grand bien ... Ben Ali, Moubarak, Mohammed VI, Boutéflika .....

    Braves français si prompts à vous émouvoir, ne vous posez-vous donc jamais de questions ?

    N'aurions-nous pas été manipulés ?

    Qui avait intérêt à nous faire croire que les dictateurs oeuvraient pour notre bonheur et que les maintenir sur leurs trônes ne pouvait que nous protéger nous .....

    Personne ne voit donc ce masque qui tombe ?????

    Moi, j'ai bien ma petite idée ..... mais vous n'êtes pas encore assez mûrs pour la recevoir !!!!!

    Braves gens, vous qui avez bon sens rassis, vous qui en avez ras le bol de vous faire manipuler, qui êtes las de tant de magouilles politicardes et véreuses ... votez utile, votez pour un homme intègre et honnête, un candidat qui vous ressemble et vous assemble .... votez  pour MOI !   :)

  • Excellent article de Jean-Luc Porquet, cette semaine dans le Canard Enchaîné sur : les filles et fils de !