Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

noblesse oblige - Page 3

  • La loi insane est passée ….. le mariage pour tous s’impose à tous, quelques milliers de pédés ont eu raison de millions d’individus opposés à cette imbécillité.

     


     

    Mariage pour tous !


    Mariage pour qui ou quoi ? pour tous !

    Bon, c’est parti, voici une liste non exhaustive des futurs marié(e)s :

    La SOCOLO

    Le CARPIN

    Le SOURI ÉPHANT

    Le PISSETORT

    La CARMARISTO

    Le TIRECAISSE

     

    Etc …

     

    La SOCOLO   (socialiste + écolo)

    Le CARPIN    (la carpe et le lapin)

    Le SOURI ÉPHANT   (mi souris mi éléphant)

    Le PISSETORT  (pissenlit et tortue)

    La CARMARISTO  (carmagnole aristocrate)

    Le TIRECAISSE  (tiroir caisse)

     

    Le maire de mon bled ne pourra plus me refuser d’officier  le mariage de l’église et de la mosquée (EGLIQUEE ou SEMOS), l’union du Pont-l’Evêque et de la taupe (PONTEPIPE) et le croisement de la laitue et du pinson (LAISON ou TUEPIN …)

     

    Vive le mariage pour tous et la connerie pour chacun !

  • Le gouvernement s'apprête à vampiriser les retraités qui ont la vie trop belle et pas assez courte !

     

     

    Impôts nouveaux, augmentations des impôts existants, hausse des taxes et frais de succession, ouverture de milliers de postes d'euthanasieurs dans les cliniques obscures et mal éclairées ....

    Tout est fait pour tuer les petits,  la démocratie en a un vieux coup dans l'pif !
    Le citoyen lambda n'existe plus !


    En dessous de quelques dizaines d'excités défilant devant une quelconque ambassade ou autre monument aux maures, plus rien n'effraie nos élus !


    Par contre au moindre pet d'islamiste, c'est tout l'Elysée qui tremble et se bouche les narines (comme dans la marine !) pour éviter de reconnaître qu'un pet ça pue !

     

    Les agences coûtent 52 milliards / an à la collectivité.

    Agence pour le contrôle de l'air
    Agence pour le contrôle des contrôleurs de l'air
    Agence pour le contrôle de l'eau
    Agence pour le contrôle des contrôleurs de l'eau
    Agence pour le contrôle du vin
    Agence pour le contrôle des contrôleurs du vin
    Agence pour le contrôle de la température
    Agence pour le contrôle des contrôleurs de la température
    Agence pour le contrôle de l'herbe
    Agence pour le contrôle des contrôleurs de l'herbe
    Agence pour le contrôle des contrôleurs qui contrôlent les contrôleurs de l'herbe
    etc ...

    C'est plus 450 000 emplois de contrôleurs qui se contrôlent les uns les autres parce que les contrôles ne sont pas assez stricts et qu'il faut bien trouver du travail au fiston, à la petite nièce, au fils du charcutier, à la bonne du curé ......

    vive la France et le contrôle aérien de Pondichéry !



  • Et le specatcle continue - show must go on !



    Pour la 3ème fois, Régis présente son spectacle : "ouane mane chaud"

    Sur des textes de votre serviteur.


    suivez le guide ..........  Brest ....  pub Convention .... 19h30 20 sept 2012

  • Il en va de la mémoire de tout un peuple .... je ne peux pas laisser dire n'importe quoi sur les vikings !

     

    D'aucuns osent prétendre que les vikings étaient de braves gens qui ne cherchaient que le bonheur des autres par leur activité de marchands.

     

    Les vikings, en fait, étaient des barbares qui tuaient tout ce qui pouvait être tué (en priorité les humains) afin de faire table rase et de pouvoir s'installer confortablement à la place de ceux qui auparavant occupaient les lieux.

     

    Certes, au début de leurs visites intéressées, ils ne s'établissaient pas, ils pillaient monastères, églises, cathédrales et couvents parce que c'est là qu'était l'argent, l'or et les pierres précieuses.

     

    Mais, rapidement, ils ont pris goût à nos filles, ces belles filles bien dodues aux formes généreuses et aux culs callipyges !

     

    La normande, comme les vaches qu'elle élève, est une fille à traire. Mais on peut aussi en tirer d'autres avantages et même des enfants. C'est ce que firent bon nombre de vikings qui finirent par s'attacher au pays et à ses brebis.

     

    Bon! vivre comme les autochtones dans des maisons à pans de bois, ça ne les branchaient pas c'est pourquoi ils brûlèrent nos villages et construisirent des huttes de pailles et de roseaux comme celles de chez eux.

     

    Le roi de France, un certain Charles III dit "le simple" (qui ne signifiait point qu'il fut simplet mais bien qu'il était droit et franc) se rendit compte que le mal était fait ! Les vikings s'étaient établis et avaient pignon sur rue et enfants bâtards dans leurs chaumines ! Il aurait fallu intervenir bien avant !

     

    Contre mauvaise fortune, il fit donc bonne mine et se dit comme ça entre deux rots et trois pets que le mieux était encore de faire de ses ennemis des amis.

     

    Et voilà comment il signa le traité de Saint Claire sur Epte avec le salaud d'immigré clandestin Rollon, chef des hordes barbares de vikings.

     

    Rollon s'établit à Rouen (ça vient de Rollon avant, c'était Rothomagus d'origine romaine - autres envahisseurs) et ....  comme il l'avait promis lors de la signature du traité (il aurait pu se contenter d'un bras d'honneur) il se convertit, lui et ses hommes au catholicisme.

     

    Après tout, les dieux sont tellement cons qu'ils ne s'apercevraient de rien !

     

    Avant ils croyaient en Thor, un énergumène qui pensait que l'homme était sur terre pour établir son règne avant de disparaître devenu inutile. Faut avouer que le catholicisme leur offrait un avenir un peu plus durable (comme notre nouvelle économie de peaux de chagrins!).

     

    Et voilà comment on peut croiser aujourd'hui dans les villes de basse et haute Normandie des gaillards bedonnants à la moustache en bataille, aux cheveux hirsutes à la langue bien pendue et aux enfants tout blond !

     

    Avouez, mon histoire est quand même plus attrayante que ce triste récit de marchands allogènes vendant des amulettes et des masques africains sur nos marchés normands.

     

    Au fait, la normandie, avant ça s'appelait "Nostrie"; 'Normand', ça vient de 'nord man' : homme du nord.

     

    Tiens ! comment ça s'appellera bientôt ? Mostagaden ? Choufti l'kelb ? Addin'om' aq ?





     

     

     

  • Non, merci, je ne veux pas la légion d’honneur !

     

     

    Tout le monde a la légion d’honneur !

     

    Cherchez un nom, une ville ou que sais-je encore ?

     

    Les derniers honnorés (ils sont 790 début 2012 …. Combien seront-ils à Noël ?)

     

     

     

    Et qui ne l’a pas ?

     

    Liste exhaustive de celles et ceux qui n’ont pas la légion d’honneur (par ordre alphabétique !)

     

     

     

    Merci de l’honneur qui m’est fait, je me sens unique et j’en suis fier !

     

    Alors, gardez-la votre breloque, je me sens plus léger.

     

     


     

     

  • En route pour Cythère (l'île de l'amour - pour les incultes )..... tweets de Tweetweiller, Ségolène, Martine, Marine, Aurélie, ma concierge ..... toutes des .... femmes de pouvoir !

     

    Je t'aime

     

    moi non plus !

     

    Ors .....dre et désordre de la République .... OUPS ! pardon mais il n'y a plus de république ne reste que des NINI peaux d'chiens !

     

    Les élections, le meilleur moment pour apprécier les valeurs de grandeur de la France !

     

    Crêpages de chignons, gnons, insultes, luttes intestinales ....  rapport au caca plus bas ...

     

    Vae victi !

     

    Le vaincu se retrouve cul nu !

     

    Bayrou aura du temps pour la pêche, la chasse et la philosophie de water closet ....

     

    Ségolène pourra faire du tricot pour le petit Thomas, vous vous souvenez, le premier interviouwé du soir des résultats .....  le fils à papa !!!

     

    Marine représentera enfin le peuple à l'Assemblée ..... avec 2 ou 3 autres contre 14% d'électeurs (exprimés) quand EELV avec ses minables 4% en aura suffisamment pour former un groupe (mini 15) ....

     

     Oyez badaudes et badauds, rivaudes et nigauds, chalantes et chalands bigouden et bignous ......  la démocratie est en marche vers le palais Bourbon, le palais de l'Elysée, le palais de Matignon ....  et tous les autres palais et châteaux ... relais ....  que du beau linge, que de belles voitures, des carrosseries de rêves, des cuisines aménagées, des dorures dorées et du bon beurre bien tartiné !


    N'oubliez pas manantes et manants de vous prosterner bien bas quand passeront les carrosses de ces nabi (un nabab, des nabi - c'est de l'arabe, couscous mon nabi).

     

     

     

    Allons z'enfants de la patrieeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee  ....  l'heure de s'en foutre plein les fouilles à sonné ..... contre nous de la misère éloignons nos femmes nos enfants et nos frères ..... et que le reste se démerde avec son RMI, son RSA, son pôle emploi et son gros caca !!!!!

     

     


  • La loi qui punit toute négation de génocides officiels mais n’interdit pas celles des génocides non reconnus par la loi française ……… un grand moment de liberté démocratique, un débat où De Funès aurait trouvé sa place !

     

    Lisez les débats parlementaires, c'est là :

     

     

     

    Débats parlementaires sur la loi anti génocide arménien

     

     

     

     

     

    Et ça en vaut la peine !!!!!

     

    J'ai lu ces débats. C’est long, c’est vrai, j’ai parfois un peu sauté ….  Vous comprendrez pourquoi !

     

    Quel triste mélodrame !

     

    Mais où est donc passée la dignité de la France, son sens de l’honneur et sa grandeur ?

     

    Des discussions de chiffonniers, des négociations de bougnats, des arguments de baratineurs de foire, de vendeur à la sauvette ….  le tout ponctué par des ‘bravo !’, ‘bien !’, ‘oh oui’, ‘encore !’, ‘va z’y !’ ……

     

     

     

    Si vous arrivez à choper le texte exact de la loi adoptée, merci de me communiquer le lien.

     

    (Voici le mieux que j’ai trouvé :  rapport de la commission sur la loi anti génocide arménien  

     

     

    Mais c’est très proche du débat de l’Assemblée.)

     

     

     

    Je comprends, à lire ces débats, que nombre de députés finissent par s’endormir dans leur fauteuil.

     

    Quant à ce que l’on retire de cette lecture, cela relève plus du cauchemar que du rêve.

     

    Chacun veut dire son petit mot, maintes fois les mêmes phrases sont dites par différent députés qui ne font même pas l’effort d’en changer la lexicographie (en sont-ils capables ?).

     

    En gros, il y a ceux qui sont pour et ceux qui sont contre.

     

    Ceux qui sont pour espèrent faire taire les voix discordantes qui nient l’existence du génocide reconnu officiellement par la France en 2001 et espèrent surtout pouvoir élever les petits français dans le respect le plus total et le plus déférents des arméniens de France tout comme il sied à tout bon français de fermer sa gueule sur la shoah, le génocide des palestiniens et les bons juifs qui vendent les tissus importés de Chine pour quelques grains de riz au prix de l'once d'or à la bourse de Jérusalem ......

     

    Ceux qui sont contre sont hués dès qu’ils prennent la parole. Leurs arguments sont souvent vagues et emberlificotés. En gros, ils se sentent gênés par l’opportunité d’un tel débat dans les circonstances actuelles. Il y a, bien entendu des arguments plus sérieux, je vous laisse le soin de les découvrir ….

     

    La synthèse c’est que d’aucuns veulent réprimer quand d’autres disent qu’il y a déjà suffisamment de répression sans vouloir en rajouter encore ….  Mais le fond du problème, on le sent bien, c’est le vote des arméniens.

     

    Personnellement j’en retire surtout qu’il y a des choses bien plus urgentes que ces blablas électoralistes et qu'il s'agit d'une manœuvre stratégique (comme dans un jeu d'échec) d'encerclement de nos libertés.

     

    L'objectif non déclaré de ces lois, c'est à terme d'étouffer en France comme dans tant d'autres pays de dictature la liberté d'expression.

     

    Après le vote de cette loi, un petit morceau, un autre petit morceau de notre liberté d'expression disparaîtra, et ce petit morceau servira comme servent les petits ruisseaux à faire une grande rivière de coercition, une camisole de force qui se tisse fil à fil autour de notre expression de notre liberté de penser et de s'exprimer .... nous assistons à la construction d'une cage qui s'érige au fil des ans autour de nous pour mieux nous enfermer dans des lois à la con prises individuellement mais qui toutes ensembles forment un mur infranchissable.

     

     

     

    On est en train de nous voler notre liberté.

     

    Lisez et faites-vous votre propre idée !

     

     

     

    PS : je signale que j’ai déjà été censuré sur internet pour avoir simplement émis une opinion personnelle sur ces débats ……….  La liberté d’opinion, oui, mais pas n’importe laquelle !

     

  • Lettre ouverte à monsieur le ministre de la culture de la France et ballade du Roy de France

     

     

     

    Monsieur le ministre de la culture de la France, monsieur Frédéric Mitterand, cher Frédo,

     

     

     

    Vous venez de décerner le titre de « chevalier des arts et des lettres » à madame Gilbert et monsieur Anthony.

     

    Pour cette raison, je crois judicieux de porter à votre attention qu’ils ne sont pas les seuls à mériter votre reconnaissance.

     

    Je vous signale mon poisson rouge préféré que j’ai appelé Jojo (car il est joli) et qui a bien du mérite à vivre dans la mare au milieu de ses congénères et la compagnie des grenouilles, tritons et autres dytiques.

     

    Je pense que la médaille des arts et des lettres serait du plus bel effet sur sa poitrine.

     

    Quand aux autres  mérites dont il montre les vertus, ils ne sont en rien inférieurs à ceux dont ont fait montre dans leur vie la dame Gilbert et le sieur Anthony.

     

    Je sais que vos services diligents auront à cœur de remonter vers vous cette information capitale et que vous accorderez à ma requête le meilleur accueil.

     

    Croyez, monsieur le ministre de la culture de la France en ma plus profonde insolence, en ma  plus grande indignation (c’est à la mode) et mon immense dédain !

     

    Quand on est capable de décorer des ânes, il n’est pas idiot de décorer les poissons rouges aussi.


     

  • Tout compte fait, ma saynète ne sera pas présentée au festival du cinéma russe de nov. 2011 .... trop subversif ...

     

    Tout compte fait, ma saynète ne sera pas présentée au festival du cinéma russe de nov. 2011  .... trop subversif ...  jugez-en par vous mêmes.... :

     

     

    ET  en voici le texte :

     

     

    Les mouettes d’Etretat.

    Saynète à lire par 4 comédiens assis.

    (Librement inspiré de Tchékhov)

     

    Bruitage :  cris de mouettes. 

    On peut ajouter un fond sonore type balalaïka !  

    Accessoires : mettre des pancartes devant chaque acteur avec son nom en grand. Préparer des panneaux avec les noms évoqués qu’Oleksandre montrera chaque fois qu’il en parlera.

     

    Personnages (doivent prendre ou simuler un accent – russe si possible) :

    Les  4 assis :

    Vassilli                     Le père. Cosaque à la retraite qui cultive l’art de ne rien foutre.

    Datchaya     Jeune fille au pair née au Boukistan qui pleure ses parents morts par les mains des Prozacks (terribles soldats sanguinaires et sans pitié) Vassilli l’a adoptée et la considère comme sa fille.

    Igor                Le fils vit des rentes de son père

    OleksandreEcrivain de théâtre amoureux de Datchaya.

     

    Autres (voix off ou évoqués)

    Vannia (oncle Vannia, parti faire la guerre au Boukistan pour libérer le peuple opprimé)

    Macha (chiromancienne maîtresse de Vannia, qui a prédit le retour du Tsar qui se trouverai à Los Angelès)

    Irina : Comédienne star des pièces de Oleksandre Amoureuse d’Oleksandre et de Datchaya

    Paulina  Feue la  femme de Vassilli, et la mère d’Igor

     

    Le thème de la pièce :

    Un après midi pluvieux, Vassilli, Datchaya et Igor sont réunis pour entendre Oleksandre lire sa toute dernière pièce de théâtre.  La lecture est faite sur un ton très lent et très solennel … les protagonistes lisent les dialogues de leur propre personnage.

     


     

    Datchaya : La saynète que nous allons lire pour vous ce soir s’intitule :

    « Les mouettes d’Etretat »

    elle a été écrite par Yfig sur une inspiration libre de la pièce de Tchekov.  Attendez la fin avant d’applaudir !!!

    Les costumes ne sont pas fournis et les décors ont été égarés par les 3 mousquetaires : François, Yves et Jérôme.

    Silence ………….. Cris des mouettes ………………………………

    Igor : entends-tu Datchaya ?

    Datchaya : Da Igor.

    Oleksandre : la marée monte.

    Datchaya : la mer chante.

    Silence ….  Puis le cri des mouettes ….

    Vassilli : les mouettes rient et crient.

    Silence

    Igor : père, pourquoi nous as-tu fais venir ?

    Vassilli : mes chers enfants, je voudrais que mon ami Oleksandre nous lise sa dernière pièce de théâtre. Oleksandre, tu veux bien nous  faire l’honneur ?

    Oleksandre : je devais la relire …. La corriger.

    Igor : S’il te plaît, Oleksandre, lis là nous !

    Oleksandre : je ne lui ai même pas donné de titre !

    Datchaya : et pour moi, tu la lirais ?

    Oleksandre : pour toi, oui, je ferais tout.

    Vassilli : alors vas’y !

    Oleksandre (sort un cahier cherche la page  les diverses répliques seront lues par les protagonistes)   : Voici ce que j’ai écrit :

    Vassilli parle tout seul, plongé dans ses pensées il a oublié que Datchaya est près de lui, il dit :

    « Où es-tu Vannia, mon cher frère parti combattre les Prozacks au Boukistan pour la liberté et l’honneur de notre peuple ? »

                « Quand reviendras-tu frère  bien aimé ? »

                Sa fille adoptive, Datchaya, lui répond et cela le fait sursauter !

    « Oui père, moi aussi je suis impatiente de revoir mon oncle, ce cher Vannia ! »

     

    Datchaya : (elle s’efforce de ne pas lire … et d’être naturelle) Tu étais là aussi, Oleksandre ?

    On entend les mouettes …

    Oleksandre (ignorant Datchaya il reprend sa lecture) :

                 Le père, Vassilli, regarde sa fille et lui dit :

    « Ne pleure pas ma chère fille, mon frère, ton oncle, s’en sortira, je le connais, il s’en est toujours sorti, c’est Ulysse, il est très rusé et  Macha, Macha la magicienne et  maîtresse de ton oncle lui a prédit un grand destin. »

    Datchaya interroge son père :

    « Lui a-t-elle lu les lignes de la main ? »

    Son père putatif répond à sa fille :

    « Ma fille, Macha a lu les lignes de la main de mon frère et bien plus ….. »

    La fille, un peu choquée :

    « Oh ! père qu’insinues-tu ? »

    Vassilli ne répond pas tout de suite mais après un silence, il reprend :

    « Il vengera l’honneur de tes parents, il tuera le Prozack qui les a assassinés et ramènera sa tête ici. »

    Datchaya pose sa tête sur l’épaule de son père. So frère, Igor entre dans le salon, il tient une mouette morte dans une main et son fusil  dans l’autre il referme la porte de sa deuxième main. Il s’adresse à son père et sa sœur putative en levant la mouette :

    « Ce soir, Irina nous fera une bonne soupe de mouette. »

    Mais la mouette s’envole en criant …..  cris de la mouette ! Igor est dépité, il se contente de dire :

    « Ce soir, Irina nous fera une bonne soupe d’orties. ».

    Le père a une pensée émue pour sa femme Paulina décédée l’an passé assassinée par les Prozacks lors d’un voyage au Boukistan. Il se lamente :

    « Si ma chère épouse Paulina était encore parmi nous, elle nous aurait fait cette bonne soupe aux taupes dont elle gardait le secret ! »

     Sa fille Datchaya s’adresse à lui avec amour et tendresse :

    « Père, je vais essayer de retrouver la recette de cette bonne soupe si Igor veut bien aller tuer quelques taupes sur le bord de la falaise. »

    Cris des mouettes …

    Vassilli : (essayer d’éviter de lire pour montrer la rupture) Où es-tu allé chercher ça petit père Oleksandre ?  Paulina n’a jamais fait de soupe aux taupes !

    Oleksandre : En fait, je pensais à ma propre mère, Marina Svetlana Korguiskaya Petrovna Alexandrovitch Loubrovski, elle me faisait toujours une très bonne soupe de hérissons, mais j’ai changé pour des taupes car ça fera plaisir à Yfig ! 

    Vassilli : Je suggère que tu enlèves ça de ta pièce, Yfig n’en mourra pas !

    Datchaya : D’ailleurs, il nous fait dire tant de stupidités …..  on ne va tout de même pas lui cirer les pompes en sus !

    Cris des mouettes …

    Igor : J’irai bien tirer quelques mouettes, moi !

    Oleksandre : ça pourrait nous faire une bonne soupe pour ce soir ! 

    Silence …..  Cris des mouettes …

    Oleksandre : Puis-je reprendre la lecture de ma pièce ?

    Vassilli : mais oui, petit Olek, reprends, je t’en prie !

    Oleksandre r (reprend sa lecture …)

    Igor, le frère de Datchaya, le fils de son père Vassilli sort avec son fusil en lançant par-dessus son épaule :

                « Je vais tuer quelques mouettes pour ce soir … »

                Cris des mouettes …

    Le père est inquiet car la chasse aux mouettes est interdite en cette saison et de plus, cette chasse est très dangereuse car elle se pratique en haut et sur le bord à pic des falaises d’Etretat. Son fils est déjà loin, mais il ne peut s’empêcher de lui recommander :

    « Sois prudent mon fils ! »

    Puis, se confiant à Datchaya, il dit :

    « L’an dernier, pas moins de cinq chasseurs de mouettes ont trouvé la mort en tombant du haut de la falaise, on appelle cette région ‘ la côte d’Albaâtre ‘, elle va du Havre jusqu’à Dieppe et, à Fécamp, on peut visiter la Bénédictine qui est un monument hideux et présomptueux  où l’on vend de l’alcool blanc sucré qui fait des trous dans l’estomac, les boyaux et les godasses quand on pisse et dont le goût … »

    Datchaya :  Si ça c’est pas des grosses conneries à la Yfig, je veux bien être pendue par la langue !

                Cris des mouettes …

    Igor : Faut avouer que là, on se croirait dans un car avec le guide pour touristes ignares !

                Cris des mouettes …

    Vassilli : Sautons ce passage et laissons Oleksandre finir de nous lire sa pièce !

    Oleksandre : Excusez-moi, je n’avais pas vu qu’Yfig s’était permis de modifier mon texte …. Ce tyran dilettante ne perd rien pour atteindre son tour de piste dans les étoiles ! (il reprend sa lecture …)

    Macha entre dans le salon où le thé fume, elle dit, essoufflée (c’est Oleksandre qui dit, essouflé) :

    «Je l’ai lu dans mon bortsh, le futur Tsar  du Boukistan vit à Los Angelès Californie.

     Je rentre de Pénisograd, la capitale du Boukistan, il y a le feu au lac et les Prozacks refusent de se laisser tuer, ils résistent avec la volonté du diable et chantent des chants obscènes pour que nos braves soldats se bouchent les oreilles pour ne pas entendre ces vulgarités sans nom et du coup, ils ne tiennent plus leurs fusils et se font massacrer comme des taupes dans un ball-trap !!! »

    Datchaya : Mais c’est du grand n’importe quoi !!!!!!  J’en ai marre, je me casse ! (elle part)

    Vassilli : Si Datchaya s’en va, je m’en va aussi ! (il part aussi)

    Igor : et pourquoi je resterais, moi ? (il part à son tour)

    Oleksandre : bon, c’est pas grave, tant qu’il reste des spectateurs, je continue ma lecture ….

    Vannia, le frère de Vassilli, l’oncle de Datchaya et d’Igor est-il sain et sauf ? 

    A-t-il réussi à échapper aux terribles Prozacks sanguinaires et sans pitié, armés jusqu’aux dents par la société Lebel  de Montluçon, les chantiers de la DCN à Cherbourg et à Brest et les usines de Dassault de Clamart et Issy les Moulineaux ?

    A-t-il su se montrer suffisamment rusé pour déjouer tous les pièges qui lui ont été tendus … retrouvera-t-il la tranquille villa d’Etretat et les cris des mouettes ?

    cris des mouettes ….

    Pourra-t-il encore courir sur la falaise avec son chien et son neveu Igor pour pourchasser les mouettes ironiques et chiasseuses ?

    Vous le saurez l’an prochain dans la suite de …

     « les mouettes d’Etretat ! »

     (il se lève et s’en va)

     

    cris des mouettes ….

     

    Fin

     

    Maintenant, vous pouvez applaudir !

     

  • Kamarad Tovaritch vodka et youp la la tramadja la mouquère !!!!!

    J'ai promené des russes, ce matin.


    Une bonne quarantaine avec un traducteur aussi indiscipliné que ses congénères. Ils voulaient qu'on aille faire des photos depuis la table d'orientation de Ste Adresse ....

    Il m'a fallu me fâcher très fort pour qu'ils comprennent qu'ici, le maître, c'est moi .....  et personne d'autre !

    Ca devait être une lubie d'un retraité de la stasie et le kgb sont sur un bateau  où on les voit par les hublots ....  marins des marinades (maman les p'tits bateaux !)

     

    AH ! la bénédictine, sont petit musée des horreurs qui puent le moisi, son alcool de betterave à 50° coupé à la mélasse et son palais roccoco si frais dit !!!!!


    Je ne parviens pas à m'y faire, c'est plus fort que moi !

    D'autant que ça louange la volaille religieuse et tout ses vices agencés exclusivement sur l'argent de cette liqueur qui pourrait, si on n'y prenait garde, faire des trous dans le jean le plus solide !


    Je n'en bois pas !


    Je n'en bois plus !

    La dernière fois que j'ai essayé, j'ai troué mon slip, mes mules et la flore de ma fosse sceptique s'est échappée en courant et hurlant des tas d'insanités que mon éducation ne me permet pas de rapporter ici ..... mes lectrices adorées s'en trouveraient, à juste titre, choquées.

    Ils ne sont pas très gais, les ruskoffs !

    Déjà au festival du cinéma russe de Honfleur, tous les ans, j'en vois avec des mines renfrognées ....  je mettais ça sur le compte du froid et de la neige, mais même sous le soleil ils tirent des tronches pas possibles !!!

    Les traducteurs voulaient qu'on les emmène faire des photos depuis la table d'orientation de Ste Adresse ....  certainement une lubie  d'un retraité de l'agence stass et kgb sont sur un bateau sans rames ni raison ...


    Ils voulaient des histoires normandes ....

    Je leur ai donc raconté mes souvenirs d'enfance dans notre bon vieux patois local que m'apprirent une fermière particulièrement délurée et une vache à lunettes ...

     

    Cré vains gnieux ! n'ont rien bité ces cyrilliques de mes deux !

    è pourtant pas compliqué nout' cauchois !

    Y'n'font aucun effort et pis c'est tout !

    Bon, je leur ai échangé des francs d'avant l'euros contre des roubles d'avant la révolution bolchevique et un russe blanc est devenu tout rouge quand je lui ai dit

    "Tovaritch spaciba dada dire la dada Dali !!!!!"

    Il paraît qu'en russe c'est une insulte très vulgaire voire grossière !!!

    Je ne savais même pas que je parle russe  !!!!!